De la culture sur France Télévisions : Aurélie Filippetti s'engage

Cécile Mazin - 05.06.2013

Edition - Société - Aurélie Filippetti - émissions culturelles - France Télévisions


Au cours des dernières semaines, deux émissions du PAF se sont vu couper les vivres : Taratata et Les Mots de minuit. La faute à la phynanss, évidemment, et pour France Télévisions, le programme d'austérité vient de commencer. Mais la ministre de la Culture, Aurélie FIlippetti, il va falloir s'engager pour maintenir la présence d'émissions culturelles sur les chaînes du service public.

 

 

Aurélie Filippetti, aux Rencontres nationales de la Librairie de Bordeaux

Crédit ActuaLitté

 

 

L'État avait décidé de diminuer sa dotation à FT de 2 % sur trois années, et depuis la fin de la publicité, voulue par Nicolas Sarkozy, les chaînes du groupe subissent une coupure sévère de budgets. Pourtant, la ministre expliquait en avril dernier que remettre de la publicité n'arrangerait pas forcément les choses. « Le marché publicitaire chute, une telle mesure ne réglerait pas les difficultés financières de France Télévisions et pourrait déstabiliser le marché. »

 

Or, dans un entretien accordé à Libération, Aurélie Filippetti remet le couvert. Elle ne juge pas la programmation, et explique qu'il n'est pas de son ressort de s'immiscer « dans le contenu des programmes de France Télévisions. Je respecte l'indépendance des dirigeants ». En revanche, elle « leur demande de maintenir la place de la culture sur le service public ». Et d'estimer que, dans les cas présents, une émission remplacera celle qui disparaît - ou s'arrête.

 

D'autant que la ministre regardait elle-même l'émission Des mots de minuit.

 

« Même si la chaîne a la prérogative de supprimer des émissions, et je n'ai pas à m'exprimer là-dessus, il ne faut pas que les économies portent sur la place de la culture (dans) le service public, elle doit être préservée, valorisée », poursuit la ministre. Ainsi, Bruno Patino assurait lundi que « France 2 lancerait un nouveau magazine musical en deuxième partie de soirée à la rentrée, trois fois par mois ». 

 

Chose rassurante, pour les insomniaques, l'émission La Grande Librairie assurera bien une nouvelle saison. François Busnel a promis que la chaîne France 5 avait relancé la machine pour une nouvelle aventure, avec cinq prime-time, composés de cinq documentaires extraits des Carnets de route, un coffret de huit DVD racontant différents voyages. 

 

Philippe Lefait, qui présentait Les mots de minuit serait donc moins populaire sur France 2 que son collègue sur France 5. « Cette décision est lourde de symboles et emblématique. Nul n'est propriétaire de son émission. On en est très conscient, je crois. Et les circonstances font que c'est différent sur France 2 ou sur France 5 », reconnaissait Busnel dans l'émission de Morandini sur Europe 1. 

 

De son côté, la ministre conclut, chez Libération : « Et puis il faut arrêter de tout mettre sur le dos de l'effort demandé par le gouvernement. La diminution des ressources publicitaires, de l'ordre de 85 millions par rapport à ce qui était prévu, c'est elle qui crée les difficultés financières de France Télévisions. » 




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.