Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

De la littérature au cinéma, comment le lecteur devient spectateur

Victor De Sepausy - 08.02.2017

Edition - Société - films littérature adaptation - cinéma lecture oeuvres - spectateurs lecteurs


Du livre au film, c’est tout un parcours qui se dessine pour l’auteur et l’éditeur : l’adaptation sur grand écran offrira une nouvelle vie, et un autre public à l’œuvre – à condition que les liens soient solidement tressés. Si le vivier littéraire semble inépuisable, les tendances s’inversent aussi : combien de romans sont traduits, parce qu’ils sont déjà prévus sur grand écran ?

 

The Creature walks among us

ActuaLitté, CC BY SA 2.0

 

 

Sur les 236 films à plus de 100 000 entrées en salle en 2015, 66 étaient adaptés d’une œuvre littéraire, soit plus d’un sur quatre.

 

Pour les producteurs, une adaptation permet de s’appuyer sur une intrigue et des personnages éprouvés, de capitaliser sur une marque (œuvre ou auteur), et d’avoir accès à un premier public constitué des fans de l’œuvre originale.

 

Pour les éditeurs, voir un livre porté à l’écran est l’occasion de s’associer à la communication lors de la sortie, de remettre l’œuvre en avant en librairie, et de conquérir un nouveau lectorat.

 

Babelio invite à la dixième conférence du cycle « Les pratiques des lecteurs ». Ce cycle destiné aux professionnels du livre, vise à explorer les pratiques des lecteurs, en se fondant sur une enquête de lectorat menée sur la base de lecteurs de Babelio, et sur un éclairage d’acteurs spécialistes du sujet.

 

En interrogeant les membres de sa communauté, le réseau de lecteurs a porté son regard sur le rapport des lecteurs aux adaptations. Savent-ils toujours qu’un film est tiré d’un livre ? Quel chemin font-ils du livre au film ou du film au livre ?

 

“La littérature reste un puissant creuset d’inspiration“ pour les séries 

 

Comment perçoivent-ils les changements de couverture à l’occasion d’une sortie au cinéma ? La mention de l’œuvre originale sur l’affiche est-elle un label de qualité ? etc.

 

Intervenants :

 

Octavia Tapsanji, responsable relations éditeurs de Babelio présentera les résultats d’une étude qualitative et quantitative, administrée à plus de 2 200 lecteurs

 

Caroline Bismuth-Dardour, présidente de Silenzio (agence de publicité spécialisée dans les sorties cinéma),

 

Nathalie Cerdin, responsable marketing de Bayard Jeunesse 

 

Manuel Soufflard, chef de groupe marketing chez J’ai Lu

 

offriront leur éclairage sur le travail autour de la sortie d’adaptations au cinéma.

 

Chez Babelio, 38 rue de Malte, 75 011 Paris, le jeudi 23 février à 19 h (code : 37 481)

 

Inscription recommandée, à cette adresse