De la publicité dans les livres, l'étape logique pour l'industrie

Clément Solym - 14.12.2010

Edition - Economie - publicité - livres - google


Les plans d'ensemble de la firme sont clairs, si l'on se fie au modèle économique déployé jusqu'à lors : la publicité, contextuelle, ciblée... Google s'est fait sur la pub : aucun risque que la firme lâche cette manne, surtout pour un marché de l'ebook qui représente déjà presque 1 milliard $ pour l'année 2010...

Mais voilà : pour l'heure, les plans restent encore des plans. Et la firme n'a toujours pas mis en place la stratégie qui placera définitivement des publicités dans les livres. Et non pas autour des livres vendus à travers Google eBooks, la librairie en ligne.

Argent trop cher

Un des membres du cabinet d'analyse Forrester cite des personnes de Google US, qui lui ont assuré que la présence de publicités dans les ebooks était plus qu'à l'ordre du jour. L'idée est de mettre en place un ensemble d'outils qui compléteront les modalités d'accès à Google Books. D'ailleurs, les libraires indépendants seront en mesure d'utiliser les mêmes services pour générer plus de revenus, en construisant leur propre boutique à travers Google eBooks. (voir son blog)


Selon ses sources, plusieurs journalistes font écho de ces projets, non pas pour lutter en termes de parts de marché directement avec Amazon et sa plateforme, mais plutôt pour générer un chiffre d'affaires supérieur, rapidement.

La création d'un modèle financé partiellement ou complètement par la publicité ne prend pour le moment pas du tout en compte les intentions et envies des utilisateurs, mais selon l'analyste, cette solution ne pourra pas être évitée. En dépit de ce que l'édition peut penser ou envisager.

Rentabiliser les investissements

D'abord, pour les ouvrages libres de droit, qu'il faut rentabiliser rapidement, et l'intégration dans ces oeuvres de publicité ne manquera pas de voir le jour sous peu. Par le rachat probablement même d'une société déjà spécialisée dans le domaine, pour que Google n'ait pas à créer ce secteur de toutes pièces. Qui a dit Wowio ?

Pour les livres sous droit, le droit moral des écrivains pourra s'interposer, mais reste encore à savoir dans quelles conditions (avenant supplémentaire aux contrats ?).

Amener à lire plus, moins cher

Cependant, nul n'oublie que dans le domaine de la publicité, seul le livre avait jusqu'à lors, par son existence physique même, échappé à l'arrivée de promotions. Or, pour l'heure, reconnaît l'analyste, les gens achètent principalement des poches ou empruntent des ouvrages en bibliothèque. Et pour attirer les consommateurs, la présentation d'un extrait ne suffira pas à faire la différence. L'achat subventionné ouvrirait des portes bien plus grandes.

Et nul doute que la possibilité de supprimer ces publicités si l'on achète une version premium est déjà envisagée. Des solutions à réfléchir, évidemment...