De la télé dans les livres : PUF lance 'la série des séries'

Clément Solym - 22.02.2012

Edition - Les maisons - Puf - séries télévisées - Desperate Housewives


Les éditions PUF lancent une nouvelle série de titres qui aborderont les séries télévisées par l'angle des sciences humaines. Un intérêt justifié par les succès critique et public des séries contemporaines, de plus en plus souvent étudiées à un niveau universitaire.

 

Les programmes commenceront le 18 avril prochain avec la parution de trois premiers ouvrages : Desperate Housewives - Un plaisir coupable ? de Virginie Marcucci, Les Experts - La police des morts par Gérard Wajcman et The Practice - La justice à la barre, signé par Nathalie Perreur. Les deux « maîtres d'oeuvre », Claire Sécail, historienne des médias, et Jean-Baptiste Jeangène Vilmer, philosophe et fan de séries, ont tenu à souligner cette « légitimité académique » que les séries télévisées se sont octroyée à force de trouvailles scénaristiques, dramatiques ou visuelles.

 

 

Des successeurs à cette première salve sont d'ores et déjà prévus, pour cette série « qui n'est pas une collection, puisque nous nous réservons la possibilité d'extrapoler vers les dessins animés ou des films » précise-t-on chez PUF. En août paraîtra un opus consacré à 24 heures chrono par Jean-Baptiste Jeangène Vilmer, suivi à la rentrée par Six Feet Under, exhumée par Tristan Garcia et enfin par Grey's Anatomy, sur laquelle se pencheront Laurent Jullier et Barbara Laborde en octobre.

 

Au niveau du contenu, on promet quelques « analyses de scènes », mais surtout une approche des séries via « les sciences humaines », ce qui donnera par exemple pour Desperate Housewives l'évocation du féminisme américain. 

 

Les ouvrages oscillent entre 100 et 150 pages et seront vraisemblablement vendus autour de 12 €. Par ailleurs, les éditions PUF ne rejettent pas les séries françaises malgré une première fournée de titres entièrement anglophones. « On ne s'interdit pas Plus Belle la Vie » nous précise Patricia Ide-Beretti chez PUF : mince, on voulait les coincer avec cette proposition, justement.