De la terre aux territoires : migrants, les histoires d'une identité

Nicolas Gary - 31.01.2018

Edition - International - immigration humanité exil - migrants accueil france


La solidarité exprimée en Belgique, en faveur des migrants, ou encore l’accueil réservé par Françoise Nyssen en début de semaine – pour l’exposition Les vitrines de l’atelier des artistes en exil – sont autant de signes. 2017 fut marquée par la prise de conscience des flux migratoires parfois mortels. Deux femmes sont d’ailleurs décédées en Méditerranée, non loin des côtes libyennes...

 



 

Logiquement, les auteurs et écrivains se sont fait l’écho de ces catastrophes humanitaires. Souvent avec une certaine gravité, quelle que soit l’œuvre...

 

C’est une histoire de religion qu’abordent Cha et Dodo avec Le voile noir. Celle de la conversion de Pauline, partie pour la Syrakie. Gina, journaliste, part dès qu’elle a les informations, à la recherche de la filleule de sa tante. Le voile noir, c'est autant celui de la disparition que celui de l'asservissement.

 

La jeune fille qui a fuit pour retrouver le Grand Khalifat, n’a plus donné de nouvelles. Une mission sauvetage, sur fond d’humour – parce qu’il faut arriver à rendre le sujet un peu léger pour mieux en cerner les aspects. Douloureuse, en ce qu’elle évoque, la BD n’en reste pas moins un excellent moment...

 

Il faut découvrir Terre gâtée, au moins pour la préface que signe Alain Mabanckou : est-ce vraiment là le western que l’on imagine ? Non : « C’est aussi une fable moderne qui peint les gens ordinateurs et les comportements vénaux. » Et la grande histoire d’amour nous rappelle que l’on parle bien d’humanité, au plus profond.

 

C’est un portrait parfois terriblement juste, sans concession, qui est fait de l’Afrique. Tout part d’un homme défiguré, qui arrive, inconnu, dans un village peuplé de mineurs. « Jamais on ne revient du désert. Pas vivant en tout cas. » Identité, survie : sommes-nous réduits à n’être toujours que l’étranger d’un autre ?

 

Nous avions déjà évoqué l’histoire de Clarke, et son regard terrible sur l’immigration. Renversant le thème raciste qui veut qu’une population migrante détruise les bases d’une société, sa BD joue sur un contrepied : et si les enfants de familles intégrées au Danemark naissaient blonds aux yeux bleus.

 

Qu’est-ce qui fait de nous une population humaine ? En quoi sommes-nous un peuple – et pas une multitude d’ethnies défendant farouchement leur sol ? Les Danois nous avait littéralement retournés, abrupt et lucide. Une nouvelle fois, probablement est-ce là un OVNI, mais assurément immanquable.

 

L’Érythrée : ce territoire était encore ignoré du grand public français, alors que l’Italie en accueille les migrants depuis des années. C’est à Lampedusa, île à mi-chemin de la Tunisie et de la Sicile que l’on retrouve Mila. Native, elle revient sur les lieux de son enfance. Mais le paradis a changé de visage.
 

Exilés à Calais : Yann Moix accuse Macron de
laisser faire “des actes criminels”

 

C’est le voyage de ceux qui quittent tout pour trouver la liberté ailleurs. « Y’en a qui disent que la liberté, ça s’improvise pas. » La voix de Mila se mêle à celle d’Amanuel, de Meron, de Pietros et de tant d’autres, qui racontent leur fuite. Refuges est bouleversant, entre la difficile réalité italienne et le désespoir qui oblige à l’exode...

 

Éric Valmir, avec Pêcheurs d’hommes, rejoint l’île de Lampedusa. Cette fois avec la parole de Nicolo : il n’a jamais quitté son monde insulaire, et n’en partira jamais. Et comme tant d’autres, il vit l’arrivée de ces hommes, femmes et enfants : une réalité qui dépasse les gens d’ici. 

 

Cette île qui devient la jonction entre l’Occident fantasmé et la détresse fuie, incarne progressivement les premiers désenchantements. Ici, on pêche pour vivre ou pour les touristes. Quand dans les filets se prennent des corps morts, c’est tout un univers qui se referme.  

 

 

Eric Valmir – Pêcheurs d'hommes – Editions Robert Laffont – 9782221202623 – 19 € / ebook 12,99 €

Clarke – Les Danois – Editions Le Lombard – 9782803671779 – 17,95 €

Annelise Heurtier – Refuges – Editions Casterman (roman) – 9782203091092 – 12 €

Christian De Metter, Marguerite Abouet, Charli Béleteau – Terre gâtée – Editions Rue de Sèvres – 9782369815020 – 16 € 

Cha, Dodo – Le voile noir – Editions Casterman BD – 9782203120846 – 13,95 €




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.