De nouvelles éditions chez Poésie/Gallimard pour le Printemps des Poètes

Camille Cado - 13.02.2019

Edition - Les maisons - collection Poésie/Gallimard - Printemps des Poètes 2019 - parution poésie Gallimard


Le Printemps des Poètes sera de retour, du 9 au 25 mars 2019, une édition qui célébrera aussi les 20 ans de cette manifestation de poésie francophone. Cette année, c'est la Beauté qui rythmera le printemps sur l'Hexagone. Pour l'occasion, la collection Poésie/Gallimard publiera fin février — début mars deux titres : Enfin le royaume de François Cheng (édition augmentée de 60 quatrains inédits) et « Défends-toi, Beauté violente ! » de Jean-Paul Michel. 




Du 9 au 25 mars prochain, la poésie sera à l'honneur sur le territoire national. Pour cette nouvelle édition du Printemps des poètes, la collection Poésie/Gallimard publiera deux ouvrages qui illustrent magistralement le thème de La Beauté : Enfin le royaume de François Cheng (édition augmentée de 60 quatrains inédits) et « Défends-toi, Beauté violente ! » de Jean-Paul Michel.

S’il a d’abord été connu du public français par ses ouvrages sur la pensée, l’esthétique et la calligraphie chinoises, ses méditations et ses romans, François Cheng a commencé par publier des poèmes et la poésie n’a cessé d’être l’alpha et l’oméga de son œuvre.

Le succès éditorial exceptionnel de ses deux derniers recueils, La vraie gloire est ici et Enfin le royaume, s’explique assurément par l’évidence de leur lyrisme généreux, l’élan et la limpidité de l’écriture, son chant profond qui donne accès à une haute spiritualité imprégnée du taoïsme et cependant proche du cœur et des préoccupations de tout un chacun.
 

Car vivre
C’est savoir que tout instant de vie est rayon d’or
Sur une mer de ténèbres, c’est savoir dire merci


La parution de cette édition augmentée de 60 quatrains inédits est annoncée pour le 21 février 2019.

Jean-Paul Michel, né en 1948 en Corrèze, est certes connu comme le fondateur des Éditions William Blake and co qu’il anime à Bordeaux, ville où il réside, mais il est de façon incontestée une des voix les plus singulières de la poésie contemporaine.

Dans le sillage d’Hölderlin qu’il a beaucoup commenté, il manifeste une foi sans compromis dans la puissance de surrection et de révélation de la poésie, la tenant pour le fondement même du langage, inventant depuis des décennies dans une cohérence formelle jamais démentie un art poétique tout de rigueur et de ferveur.

Les titres de ses ouvrages, comme par exemple Le plus réel est ce hasard, et ce feu et « Défends-toi, Beauté violente ! » (textes recomposés et revus pour le présent volume) disent assez l’exigence et l’incandescence de son inspiration comme sans doute le signifient aussi les liens étroits qu’il a toujours entretenus avec la personne et l’œuvre d’Yves Bonnefoy ou de son ami Pierre Bergounioux.

Ce voume sera publié le 7 mars prochain, précédé de Le plus réel est ce hasard, et ce feu.
 

« Habiter poétiquement le monde » (F. Hölderlin)


À l’occasion du Printemps des Poètes, la collection Poésie/Gallimard propose également un éclairage autour de la thématique « Habiter le monde poétiquement » avec la remise en vente en tirage limité de 10 titres, le 7 mars 2019, sous de nouvelles couvertures. 

« En ce début de millénaire, l’humanité prend conscience avec stupeur de l’égoïsme coupable dont elle a fait preuve en se développant au détriment du lieu qui l’accueille : enivrée par le sentiment de sa toute puissance et asservie à l’illusion que l’accumulation des richesses lui assurerait le bonheur, il semble qu’elle a préparé son propre désastre. Or depuis toujours les poètes ont opposé aux chimères de la force et du pouvoir, au cynisme de la jouissance immédiate et à tout prix, une autre manière d’habiter le monde. »

« Les poètes n’ont eu de cesse de formuler les arguments d’une vie intense, libre et ardente, éprise d’un monde ouvert et des traversées qui ouvrent le cœur aussi et la conscience. Habiter le monde poétiquement : voilà peut-être venu le temps de prendre cette suggestion au sérieux », déclare Jean-Pierre Siméon, directeur de la collection Poésie/Gallimard. 
 


Les dix titres sont les suivants : 

Infiniment proche et Le désespoir n’existe pas, Zéno Bianu
Du monde entier au cœur du monde, Blaise Cendrars
Odes, Élégies, Hymnes, Hölderlin
Paysages avec figures absentes, Philippe Jaccottet
C’est aujourd’hui toujours, Alain Jouffroy
Rubayat, Omar Khayam
Lettres à un jeune poète, Rainer Maria Rilke
De la mort sans exagérer, Wisława Szymborska
Un monde ouvert, Kenneth White
Feuilles d’herbes, Walt Whitman
Une affiche sera également offerte en librairie pour l'achat de deux ouvrages de la collection Poésie/Gallimard dans la limite des stocks disponibles. Il s'agit de Femme nue debout, les mains à sa très longue chevelure d’Auguste Rodin.


© Musée Rodin photo Jean de Calan.

 
(À paraître 21/02) François Cheng - Enfin le royaume - collection Poésie/Gallimard - 9782072767449 - 7,30€ 
(À paraître 07/03) Jean-Paul Michel - Défends-toi, Beauté violente ! Précédé de Le plus réel est ce hasard, et ce feu - collection Poésie/Gallimard - 9782072822186  -10,20€


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.