Début d'année en fanfare pour les finances d'HarperCollins

Antoine Oury - 06.05.2015

Edition - Les maisons - HarperCollins - chiffre d'affaires - American Sniper


L'édition américaine n'en finit plus de se réjouir : l'Association of American Publishers publiait hier les résultats corrigés, pour la période de janvier 2015. Chez HarperCollins, propriété de NewsCorp, ce sont carrément les trois premiers de l'année qui sont couronnés de succès. Si l'on constate là aussi une légère baisse des ventes de livres numériques, le best-seller American Sniper fait les beaux jours du groupe.

 

 

HarperCollins (How to catch a star) - Frankfurt Book Fair 2013

 (ActuaLitté, CC BY SA 2.0)

 

 

La hausse du chiffre d'affaires du groupe, par rapport au premier trimestre de l'année 2014, est estimée autour des 14 % par NewsCorp. Autant dire que l'année démarre bien, aidé par les ventes faramineuses d'American Sniper, adapté au cinéma par Clint Eastwood. Comme quoi, la guerre fait toujours vendre... Le chiffre d'affaires atteint les 402 millions $ pour ce début 2015, rapporte Reuters.

 

La série young adult Divergente a elle aussi, encore une fois, abondé aux finances du groupe, et le rachat de Harlequin, en mai 2014, porte ses fruits. Les ventes de livres numériques sont en baisse, une tendance déjà observée à l'échelle de l'industrie de l'édition américaine, mais représentent tout de même 22 % du chiffre d'affaires du groupe pour le début 2015.

 

Malgré cette petite déception du côté de l'ebook — que certains attribuent au rétablissement d'un contrat d'agence entre plusieurs éditeurs, dont HarperCollins, et Amazon menant sur une hausse des prix —, HC s'attend à une année faste : dans quelques mois sortira Go Set A Watchman, l'inédit de Harper Lee, promis à un bel avenir de best-seller.