medias

Décès d'Armand Gatti, poète, dramaturge et auteur

Cécile Mazin - 06.04.2017

Edition - Société - mort Armand Gatti - poète dramaturge auteur


Armand Gatti est mort ce matin, 6 avril, à l’hôpital Bégin de Vincennes. Il avait 93 ans. Immense poète et dramaturge et auteur d’une œuvre considérable, Armand Gatti fut d’abord journaliste et reporter, au Parisien Libéré de 1945 à 1954, puis à Paris-Match et dans divers journaux et magazines.

 

 

 

Ses reportages l’on conduit du Guatemala en guerre à la Chine en révolution, en Sibérie ou en Corée, en Algérie ou au Nicaragua mais aussi chez les Sdf et les ex-taulards, partout où à son époque, il lui semblait vital de « porter la plume dans la plaie. »

 

En 1954, il fut couronné par le Prix Albert Londres au premier tour de scrutin pour « Envoyé spécial dans la cage aux fauves » une série de reportages publiés par Le Parisien sur les dompteurs et leurs animaux.

 

Ses amis et confrères du Prix Albert Londres partagent la tristesse de ses proches.

 

La ministre de la Culture a également communiqué un message : 

 

Homme de combat et de conviction, Armand Gatti a consacré sa vie de journaliste puis d’homme de théâtre à prêter sa voix aux exclus, aux opprimés. Fils d’éboueur immigré italien, auquel il a rendu hommage dans l’un de ses premiers textes de théâtre, il s’est nourri de poésie pour rester debout dans un monde qu'il voulait plus juste.

Ses créations populaires associant l’écriture, le théâtre, la musique, la peinture, la vidéo et le cinéma étaient conçues avec des oubliés de la société, cabossés par la vie, "ses loulous", comme il les appelait.


Le Centre national du livre a également diffusé un communiqué en hommage :


Le journaliste, cinéaste, dramaturge et poète Armand Gatti est décédé le jeudi 6 avril. Homme aux multiples vies, il fut un résistant, un reporter couronné par le Prix Albert-Londres en 1954, puis un auteur prolixe, fervent défenseur des modestes et des exclus avant d’obtenir le Grand prix du théâtre de l’Académie française en 2013. Il a reçu le soutien du CNL pour plusieurs de ses œuvres, dont La Traversée des langages, livre-somme paru aux éditions Verdier en 2012. Le CNL adresse, à sa famille et à ses proches, ses sincères condoléances.