Décès d'Isao Takahata, le réalisateur du Tombeau des Lucioles

Laure Besnier - 06.04.2018

Edition - Société - Isao Takahata Japon - Décès Isao Takahata - Isao Takahata Tombeau lucioles


Le réalisateur de films d'animation japonais Isao Takahata est décédé, jeudi 5 avril, des suites d'un cancer des poumons. Âgé de 82 ans, maintes fois récompensé pour sa brillante carrière, on retient de lui, entre autres, le mémorable Tombeau des lucioles, adapté de la nouvelle semi-autobiographique La Tombe des lucioles d'Akiyuki Nosaka

 

Boungawa, CC BY-SA 3.0
 


Dans un communiqué, le Studio d'animation Ghibli — fondé par Isao Takahata et Hayao Miyazaki — annonce un rassemblement public d'adieux le 15 mai prochain. Le producteur Toshio Suzuki a indiqué avec regrets que le réalisateur avait eu plusieurs idées de projets avant de mourir. 
 

Le logiciel d'animation utilisé par Ghibli
désormais en open source


Né le 29 octobre 1935, Isao Takahata entre au studio Toei Douga (aujourd'hui Toei Animation) en 1959 après avoir été diplômé de l’Université de Tokyo en littérature française. Il débute en tant que réalisateur sur un épisode de la série télévisée d'animation japonaise Ōkami shōnen Ken (Ken, l'enfant-loup). Son premier long-métrage ? Horus, prince du Soleil en 1968. 
 

Il réalise ensuite des films d’animation, des documentaires, des séries ou encore un court-métrage. Il fut aussi producteur de Nausicaä de la vallée du vent, Le Château dans le ciel et La tortue rouge

Il adapte des nouvelles comme La Tombe de lucioles, d'Akiyuki Nosaka, mais aussi, en 1981, une nouvelle de Kenji Miyazawa, Goshu le violoncelliste (publiée aux Éditions du Serpent à plumes dans le recueil Train de nuit dans la voie lactée, traduit par Hélène Morita). 


Il adapte également des mangas. Par exemple, Souvenirs goutte à goutte (1991) est basé sur le manga Omoide poro poro de Hotaru Okamoto et Yūko Tone. De même, Mes voisins les Yamada (1999) est une adaptation du manga éponyme publié entre 1991 et 1993 dans le quotidien japonais Asahi Shinbun (en 2009, les éditions françaises Delcourt proposent l'œuvre d'Hisaichi Ishii en 3 volumes).

Sa dernière réalisation, en 2013, Le Conte de la princesse Kaguya, revisite le conte folklorique japonais du même nom, aussi appelé « le conte du coupeur de bambou ».
 

En 2014, il reçoit un Cristal d’honneur pour l’ensemble de son œuvre au festival d’Annecy. En 2015, le ministère de la Culture français l’élève au rang d’officier de l’ordre des Arts et des Lettres. Il est, bien sûr, récompensé dans son pays d’origine par le gouvernement japonais. Entre autres récompenses — elles sont nombreuses —, il reçoit aussi en 2016 le Windsor McCay Award pour son œuvre au 43e Annie Awards. 




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.