medias

Décès de Hariton Pushwagner, l'auteur du roman graphique Soft City

Laure Besnier - 26.04.2018

Edition - Société - Hariton Pushwagner - Soft City - Roman graphique


Le dessinateur et artiste pop norvégien Hariton Pushwagner est décédé à l'âge de 77 ans, dans la nuit du mardi 24 avril, à Oslo, à l’hôpital Diakonhjemmet. Comme l’explique l’avocat de la famille à NTB — l’agence de presse norvégienne —, l’auteur d’un unique roman graphique, Soft City, trésor perdu puis retrouvé, était atteint d’un cancer des poumons. 

 



 

Terje Brofos est né le 2 mai 1940 à Oslo. Il prendra, plus tard, comme nom d’artiste, celui d’Hariton Pushwagner. Formé à l’Académie Nationale des Beaux-Arts d’Oslo, ce dernier est devenu une véritable célébrité dans son pays d’origine, exposant beaucoup et apparaissant régulièrement dans les journaux ou encore les talk-shows. Réputé pour son style de vie hédoniste, on le comparait à un Edvard Munch moderne.

 

Il est l’auteur du célèbre Soft City, roman graphique qui le fait connaître internationalement dans les années 2000, même s’il avait été réalisé en 1970. Exposée à la 5e biennale d’art contemporain de Berlin en 2008, l’oeuvre reçoit des critiques élogieuses et des récompenses comme le prix Sproing de la meilleure bande dessinée norvégienne en 2009. 
 

 


L'auteur américain Chris Ware disait de Pushwagner, dans la préface à l'édition française de Soft City (Les éditions Inculte, 2016), « Rappelant David Lynch et son Eraserhead, Une journée d’Ivan Denissovitch de Soljenitsyne ou encore les grands romans de Ballard, ce roman graphique unique est un chef-d’œuvre sans nul autre pareil. » Voici le résumé de l'oeuvre par l'éditeur : 
 

Soft City, du dessinateur norvégien Hariton Pushwagner est un joyau du roman graphique, une dystopie unique en noir et blanc qui retrace la journée ubuesque d’un cadre moyen dans une mégalopole anonyme, au beau milieu des années 1970. Le trait unique de Pushwagner, alors tout juste adulte, bien avant qu’il ne devienne un artiste contemporain reconnu, plonge dans la vie morne et aliénante de la société de consommation.
Ce livre culte n’avait jamais été publié jusqu’alors : sur la recommandation de W. S. Burroughs, un éditeur anglais avait voulu le publier en 1979 mais l’artiste avait perdu toutes ses planches dans le bateau l’amenant d’Oslo à Londres. Données pour perdues, elles refont surface trois décennies plus tard, et c’est la New York Review of Books qui se charge de les publier, fin 2016.

 

<

>


 

Hariton Pushwagner, trad. Jérôme Schmidt – Soft City – Inculte – 9791095086413 – 30,00 €




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.

Pour approfondir

Editeur : Inculte
Genre :
Total pages : 160
Traducteur :
ISBN : 9791095086413

Soft City

de Pushwagner, Hariton(Auteur)

" Soft City ", du dessinateur norvégien Hariton Pushwagner est un joyau du graphic novel, une dystopie unique en noir et blanc qui retrace la journée ubuesque d'un cadre moyen dans une mégalopole anonyme, au beau milieu des années 1970. Le trait unique de Pushwagner, alors tout juste adulte, bien avant qu'il ne devienne un artiste contemporain reconnu, plonge dans la vie morne et aliénante de la société de consommation. Ce livre culte n'avait jamais été publié jusqu'alors : recommandé par WS Burroughs, un éditeur anglais

J'achète ce livre grand format à 30 €