Décès de Jacques Chirac, le président mangeur de pommes

Cécile Mazin - 26.09.2019

Edition - Société - Jacques Chirac - président République - mort Jacques Chirac


Auteur de mémoires publiées chez Nil en 2009 qui firent recette, président de la République récidiviste, figure tout à la fois devenue touchante et populaire, Jacques Chirac est décédé. Passé son double mandat, entre mai 95 et mai 2007, le président s’était progressivement retiré de la vie publique. 

Mr JACQUES CHIRAC au SIA 1990-17-cliche Jean Weber
INRA DIST, CC BY 2.0
 

Comme il se doit, un président marque l’édition : son décès ce 26 septembre survient alors que les éditions First avaient fait paraître Le petit livre des grandes citations de Jacques Chirac. Une sélection de 70 perles glanées dans les discours et les interviews de l’ancien président français — toutes commentées et replacées dans leur contexte historique et politique.
 
 
Jacques Chirac aura fondé deux partis – le Rassemblement pour la République en 1976, puis l’Union pour un mouvement populaire, en 2002. Député de Corrèze, maire de Paris, il fut également Premier ministre à deux reprises, sous Valéry Giscard d’Estaing et François Mitterrand, durant la cohabitation.

Impossible de passer outre la création du musée Branly, ou musée des arts et civilisations d’Afrique, d’Asie, d’Océanie et des Amériques, projet qu’il porta personnellement – et dont il prit le nom en 2016. Il y eut également la Fondation Chirac, impulsée à la fin du double mandat, qui a apporté son soutien à Sorosoro — association de défense des langues du monde. 

Cette dernière, pilotée par Rozenn Milin, travaille également à préserver les langues en danger — sur les 6000 parlées actuellement sur la planète. On estime, d’après les données de l’UNESCO, qu’une langue meurt tous les quinze jours…



Personne n'aura oublié que le pommier et la pomme étaient en effet devenus les emblèmes de sa campagne en 1995, repris et tournés en dérision par les Guignols de l’info avec ce slogan,  « Mangez des pommes », tout à fait non-officiel…
 


« De Jacques Chirac, on a dit tout et son contraire. Qu’il était faible et autoritaire, populiste et technocrate, versatile et cabochard, ignare et cultivé ou encore qu’il y avait du bon Samaritain chez ce maître de l’assassinat politique. C’est beaucoup pour un seul homme, mais il aura été, tout au long de sa carrière, un personnage gigogne, gaulliste, bonapartiste, libéral, étatiste et radical-socialiste selon les ans », assurait Franz-Olivier Giesbert, auteur d’une biographie de l’homme, parue en 2015.


Commentaires
Je ne savais pas qu'un double quiquennat (dont vous notez même les dates, de 1995 à 2007 !) durait douze ans. Le temps passe vite...
Le texte est désormais amendé et le quinquennat est réduit à sa plus simple expression : un double mandat, évidemment.

Merci de votre coup d'oeil.
R.I.P. Jacques Chirac, je lui dois un grand MERCI pour la suppression du service militaire obligatoire.
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.