Décès de Jean-Louis Crémieux-Brilhac, résistant et historien de la France libre

Clémence Chouvelon - 09.04.2015

Edition - Société - Jean-Louis Crémieux-Brilhac - historien Seconde Guerre Mondiale - France Libre résistance


Le résistant et historien Jean-Louis Crémieux-Brilhac s'est éteint ce mercredi 8 avril à l'âge de 98 ans. L'homme était connu pour ses travaux d'historien sur la Seconde Guerre mondiale et la France Libre et pour son implication dans la résistance. 

 

 

ColombeyCroixLorraine.JPG
 Croix de Lorraine à Colombey-les-Deux-Églises (Juergen Kappenberg CC BY-SA 2.5)

 

 

Jean-Louis Crémieux est né le 22 janvier 1917 à Colombes, près de Paris, dans une famille juive. L'homme s'est vu conférer en 2014 la Grand'Croix de la Légion d'Honneur. Neveu du critique littéraire Benjamin Crémieux (1888-1944), il rencontre très jeune André Malraux et Stefan Zweig et milite au Comité de vigilance des intellectuels antifascistes. 

 

Il est fait prisonnier par les Allemands en juin 1940 et exilé dans un camp d'officiers prisonniers en Poméranie, d'où il parviendra à s'évadera en janvier 1941. Il fut à nouveau incarcéré en Union Soviétique, avant de parvenir à rejoindre le général de Gaulle après le début de l'invasion de l'URSS par les troupes allemandes. Il s'engagera dans les Forces françaises libres à Londres sous le pseudonyme de Brilhac et deviendra secrétaire du Comité exécutif de propagande et chef du service de diffusion clandestine de la France Libre. 

 

« La vie de ce grand homme a épousé le siècle », a déclaré François Hollande dans un communiqué de presse. « Héros de la campagne de France en 1940, il s'évade de son camp de prisonniers pour rallier Londres en 1941. Responsable de la communication de la France Libre, il fut l'un des premiers à dénoncer les chambres à gaz en 1944. »

 

À la Libération, Jean-Louis Crémieux-Brilhac crée la Documentation Française et devient le conseiller de Pierre Mendès-France. Il devient par la suite un historien de référence sur la Seconde Guerre mondiale et la France Libre avec des livres comme Les Français de l'an 40, Ici Londres. Les Voix de la liberté ou Prisonniers de la liberté.