Décès de l'auteur de SF Frederik Pohl, ami et confrère d'Asimov

Antoine Oury - 03.09.2013

Edition - International - Frederik Pohl - science-fiction - décès


L'éditeur et auteur de science-fiction Frederik Pohl est décédé hier à l'âge de 93 ans, a annoncé sa petite-fille via Twitter. Né à Brooklyn en 1919, il a signé une vingtaine de romans et s'est distingué pour son travail d'édition au sein de magazines Pulp, puis de références de la science-fiction outre Atlantique comme Galaxy et if.

 

 

The Way The Future Was by Frederik Pohl.

The Way The Future Was, les mémoires de Frederik Pohl (Jim Linwood, CC BY 2.0)

 

 

La première oeuvre du romancier fut un poème, Elegy to a Dead Satellite: Luna, paru dans un numéro d'Amazing Stories en 1937. Remarqué, il commence ses activités d'éditeur dans les pages des pulps Astonishing Stories et Super Science Stories, dans lesquels il glisse quelques-unes de ses propres nouvelles, sous des pseudonymes comme Gottesman, Lavond, ou MacCreigh.

 

Après une courte période d'inactivité dans les années 1940, il entre aux magazines Galaxy et if, permettant à ce dernier titre de remporter l'Hugo Award pendant 3 années consécutives, 1966, 1967 et 1968, pour la Meilleure Publication Professionnelle de l'année. 

 

Le début des années 1970 marque un tournant dans sa carrière, et Pohl se consacre de plus en plus à l'écriture de ses propres romans. Il entame la série La Grande Porte (Heechee), avec un premier tome qui rafle les plus grandes récompenses du milieu : Hugo, Locus SF, et Prix Nebula lui sont décernés pour La Grande Porte.

 

Entre 1974 et 1976, il officia en tant que président de la Science Fiction and Fantasy Writers of America, organisation non lucrative qui fédère les auteurs du genre.

 

Pohl est également l'auteur de quelques livres de non-fiction, comme Tiberius (1960), consacré à l'empereur du même nom, Science Fiction Studies in Film (1980) ou Our Angry Earth (1991), avec Isaac Asimov. Les deux hommes se connaissaient depuis le lycée.