Décès de l’auteur espagnol José Jiménez Lozano, lauréat du Prix Cervantes

Camille Cado - 09.03.2020

Edition - Société - jose jimenez lorazo auteur - jose jimenez lorazo deces - prix cervantes auteur


Ce lundi 9 mars 2020, José Jiménez Lozano est décédé des suites d’une crise cardiaque, à l’âge de 89 ans. Il était l’auteur d’une centaine d’écrits, navigant entre les genres, du roman à l’essai en passant par la nouvelle et la poésie. Il avait également mené une carrière importante dans le journalisme. 

José Jiménez Lozano en 2013 - Iglesia en Valladolid, CC BY SA 2.0
 
 
Né en 1930 à Langa dans la province d’Ávila, José Jiménez Lozano a mené des études de philosophie et de lettres à l’université de Salamanque. Il a également suivi une formation de droit à l’université de Valladolid et a obtenu son diplôme de journaliste à la Escuela Oficial de Periodismo de Madrid.

Après avoir travaillé pour le journal régional espagnol El Norte de Castilla pendant 4 ans, il est nommé rédacteur en chef en 1958 puis sous-directeur en 1978. En 1992, il est nommé directeur de la publication. Il a également écrit pour d’autres médias tels que ABC, El País et La Razón. Sa carrière journalistique a notamment été saluée par le Prix national de journalisme Miguel Delibes.

En parallèle, il a également été auteur de nouvelles, de romans, d’essais ainsi que de poésie. Son écriture était surtout marqué par un certain regard optimiste que le critique littéraire Rafael Narbona qualifiait d’« espoir, d’ouverture vers l’avenir » et « de confiance dans la plénitude de l’être ». 

L’ensemble de son œuvre a été récompensé à plusieurs reprises. D’abord en 1988 par le Prix Castilla y León de las Letras, puis en 1992 par le Prix national des Lettres espagnoles.

En 1999, il a reçu la médaille d’or du mérite des beaux-arts décerné par le ministère de l’Éducation, de la Culture et des Sports espagnol. Il a également été distingué par le plus prestigieux prix littéraire espagnol en 2002, le prix Cervantes — équivalent espagnol du Prix Nobel de littérature. 

Certains de ses écrits ont été traduits en français comme Le grain de maïs rouge, Les sandales d’argent et Le monde est une fable, tous parus chez Flammarion dans une traduction de Claude Beton. 

via El Cultural



Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.