Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Décès de l'auteure Paula Fox : "Ma vie fut incohérente”

Victor De Sepausy - 06.03.2017

Edition - International - Paula Fox auteure - décès Paula Fox - Pauvre Georges livre


Paula Fox est décédée ce 1er mars, a indiqué sa fille Linda Carroll-Barraud. Auteure jeunesse de fiction prolifique, elle compte une vingtaine de livres dans sa bibliographie. C’est avec Poor Georges que sa carrière avait réellement débuté, en 1967 – un livre pour adultes.

 

 

 

Née le 22 avril 1923, elle avait raconté cette enfance en parlant d’un père alcoolique et d’une mère sociopathe. Cette dernière l’avait d’ailleurs chassée de la maison alors qu’elle était encore jeune. Elle avait vécu dans les années 30 et 40 à Hollywood. Par la suite, elle s'installa à peu près partout dans le monde, depuis une plantation à Cuba jusqu’à un pensionnat à Montréal.

 

Grande lectrice, elle ne publia son premier livre qu’à l’âge de 40 ans. Elle travailla en tant qu’enseignante avec des enfants souffrants de troubles. « Ma vie fut incohérente pour moi », expliquait-elle. 

 

En 1974, elle avait reçu la médaille Newbery, plus importante récompense dans la littérature jeunesse, pour Emprunted Finery (Le voyage du négrier).

 

Dans les années 80, son travail avait été quelque peu oublié – sauf par l’un de ses plus grands admirateurs, Jonathan Franzen. Le romancier, avec Frederick Busch et Andrea Barrett, la considèrent comme l’un des plus importants écrivains de ce siècle. En 1991, Franzen produit un essai sur la fiction américaine, détaillant les êtres des livres de Paula Fox comme des « personnages désespérés ».

 

De quoi inciter les éditeurs à se replonger dans les livres : l’éditeur de poche chez WW Norton, Tom Bisselle prit alors contact avec elle, et réédita ses romans adultes, avec des préfaces signées... Franzen.

 

Lauréate du prix Hans Christian Andersen en 1978, c’est l’ensemble de son œuvre jeunesse qui avait été alors saluée. 

 

En septembre 2004, ont paru aux Éditions Joëlle Losfeld, Le dieu des cauchemars et Personnages désespérés, suivis en 2005 de La légende d’une servante et en 2006 de Pauvre Georges. Tous ont connu un succès auprès des libraires comme de la presse. Le dieu des cauchemars comme La légende d’une servante ont été sélectionnés par le prix Femina. Côte Ouest a paru aux Éditions Joëlle Losfeld en 2007 et Parures d’emprunt, ses mémoires, en 2008.