Décès de l'écrivain et essayiste Léo Figuères

Clément Solym - 03.08.2011

Edition - Société - léo - figuères - décès


Léopold Figuères (dit Léo), qui s'était fait connaître par son engagement et ses essais politiques, est mort lundi 1er aout.

Né à Perpignan en 1918, il était à l'origine typographe, avant de s'impliquer dans la sphère politique. Porte-parole du Front Populaire en 1935, puis fondateur de l'Union de la Jeunesse Agricole de France (UJAF), il est entré dans la résistance dès 1940 et ne s'est jamais dépris de ses idéaux. Si bien qu'après la guerre, Figuères est entré en politique et devenu maire de Malakoff et Conseiller général dans les années 60 à 90.

crédit image : leofigueres.fr

L'homme politique s'est très tôt rapproché du Parti Communiste, dont il est devenu secrétaire du comité central de 1959 à 1964. Il a également été directeur de l'Avant-garde, puis du journal Jeunesses Communistes.

C'est d'ailleurs du communisme, de son histoire et ses enjeux, dont traitent la plupart de ses ouvrages, écrits dans les quinze dernières années de sa vie.

A l'âge respectable de 93ans, Léo Figuères s'est éteint sans que son engagement n'ait jamais cessé.