Décès de l'écrivain et poète contestataire chinois Zhang Xianliang

Julien Helmlinger - 29.09.2014

Edition - International - Zhang Xianliang - Ecrivain chinois - Poète - militant


Ce samedi 27 septembre, le célèbre auteur et poète chinois Zhang Xianliang est décédé des suites d'une longue maladie alors qu'il était âgé de 78 ans. Un temps enfermé par Beijing pour ses œuvres contestataires, l'écrivain est notamment à l'origine de la création du populaire Zhenbeibu Western Film Studio, basé à Yinchuan, capitale de la région autonome du Ningxia.

 

 

Crédits : China Western Film Studios 

 

 

Le poète Zhang Xianliang est né en 1936, à Nanjing, capitale de la province du Jiangsu, à l'Est du territoire national. Dans les années 1950, il commença sa carrière littéraire avant de déménager en 1955 dans la région de Ningxhia où il exerça comme agriculteur puis enseignant.

 

Au fil des pages de son recueil de nouvelles intitulé Mimosa, le contestataire écrivait notamment que « le destin de l'individu est lié à celui du pays tout entier ». Et ce fut le cas pour cet écrivain chinois détenu dans un camp de travaux forcés pendant 22 ans, en 1957, pour ses œuvres jugées antirévolutionnaires au moment des campagnes anti-droitiste, une série de répressions commandée par Mao Tsé-Toung et visant à évincer des militants libéraux du Parti Communiste chinois et de ses mouvements affiliés. Il ne fut réhabilité qu'en 1979.

 

Quand Zhang Xialiang osa soutenir les manifestants de la place Tian'anmen, en 1989, ses écrits furent alors de nouveau interdits par la censure de Beijing. Il n'aura malgré tout pas cessé d'écrire et a été traduit dans plus de trente langues. En mettant à jour les failles du système politique chinois, il aura contribué à briser certains tabous comme la faim, le sexe, sans oublier la vie dans les camps de travail.