Décès de l'écrivain et traducteur Jean Blot

Camille Cado - 17.01.2020

Edition - Société - Jean Blot mort - PEN club Jean Blot - décès auteur


Alexandre Blokh, plus connu sous le nom de Jean Blot, s’est éteint le 23 décembre 2019, à l’âge de 96 ans. Romancier, essayiste, poète, mais aussi traducteur, il a publié une quarantaine d’ouvrages, couronnés entre autres par l’Académie française et le Prix Valery Larbaud.
 

© Jean Blot - via Éditions La Bibliothèque


Né le 31 mars 1923 à Moscou, Jean Blot arrive à Paris alors qu’il est encore enfant. Après ses études primaires dans la capitale, il est envoyé en Angleterre pour effectuer son cursus secondaire et apprendre l’anglais.

De retour en France pendant la guerre, ce réfugié russe d’origine juive s’engage dans la Résistance à Lyon. Il sera fait lieutenant FFI dans le 1er régiment du colonel Fabien en Rhône-Alpes. Titulaire d’une licence en lettres et docteur en droit international, il entreprend une carrière en tant que haut fonctionnaire aux Nations unies à New York de 1946 à 1956, puis à Genève de 1958 à 1961 et enfin à l’UNESCO de Paris dès 1962.

Il a également été très actif au sein de l’organisation internationale des écrivains, le PEN Club. D’abord secrétaire, puis vice-président international de l’association, il sera président de la branche française pendant plusieurs années, de 1999 à 2005. En 1990, il crée même le PEN Club russe. 

Maîtrisant le français, le russe et l’anglais, il était aussi interprète et traducteur. Il a également travaillé en tant que critique dans des revues comme L’Arche, Preuves et La Nouvelle Revue française. Spécialiste de la littérature russe, il a écrit plusieurs essais sur des auteurs du pays comme Ossip Mandelstam ou Vladimir Nabokov. Celui sur Ivan Gontcharov, intitulé Ivan Gontcharov ou le réalisme impossible, lui aura d’ailleurs valu le Grand prix de la Critique littéraire en 1985.

Écrivain cosmopolite, son œuvre varie entre romans, récits et essais. Parmi ces ouvrages les plus célèbres, Les Cosmopolites (Gallimard, 1976), lauréat du prix Valery-Larbaud en 1977, Le Juif Margolin (Omnibus, 1998). Plus récemment, on retrouvait sous sa plume Le soleil se couche à l’Est (Le Rocher, 2005), un essai sur son pays natal, la Russie, Une vie à deux (Le Rocher, 2008) ou encore Tout sera paysage (Gallimard, 2015) dans lequel il raconte son expérience de voyageur.

Son dernier titre, Le séjour I, l’enfance de Jean Blot, a été publié en novembre dernier aux Éditions La Bibliothèque. Il s’agissait du premier volume de son autobiographie qui correspondait à son enfance et à son adolescence. 

Le Prix de l’Académie lui a été remis en 1986 pour récompenser l’ensemble de son œuvre. 

via Le Monde, L'IMEC



Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.