Décès de l’écrivain hongrois György Konrád

Cécile Mazin - 16.09.2019

Edition - International - Gyorgy Konrad - hongrie auteur - communisme livre


La famille de György Konrád a annoncé que l’écrivain hongrois était décédé à son domicile vendredi 13 septembre à l’âge de 86 ans, à la suite d’une longue maladie, nous apprend l'AFP. Il s’était imposé comme une figure de la dissidence face au régime communiste pendant la guerre froide, et, plus récemment, il s’était inscrit comme un opposant au Premier ministre de son pays, Viktor Orbán. Ses oeuvres ont longtemps été interdites de publication en Hongrie. 

(parblizniak via Pixabay)


Né en 1933 à Debrecen en Hongrie, dans une famille juive, György Konrád avait échappé de justesse à la déportation à Auschwitz en sautant d’un train à destination de Budapest, en juin 1944. La quasi-totalité de la population juive de son village fut exterminée par les nazis. Après le second conflit mondial, cet écrivain et sociologue a participé à l’insurrection de 1956 à Budapest. 

Refusant de s’exiler malgré l’impossibilité pour lui de mener une carrière universitaire classique, György Konrád a travaillé comme éditeur d’une revue littéraire avant de devenir travailleur social dans un quartier ouvrier de Budapest.

Une expérience dont il tirera un roman, Le Visiteur, paru en 1969. Sa description de la réalité ouvrière, loin du paradis socialiste véhiculé par la propagande, ne plut guère aux autorités et le livre ne fut pas réédité avant 1989. Jusqu’à la chute du régime, il fut souvent contraint de publier à l’étranger ou bien de manière clandestine. 

En 1988, György Konrád a cofondé le parti libéral SzDSz (Alliance des démocrates libres), qui a disparu en 2013. Dans les années 1990, il s’est imposé comme une figure importante du débat public, malgré son refus de se lancer dans une carrière politique. 
 
Sa carrière a aussi été marquée par la présidence du PEN club international entre 1990 et 1993 ; il a également été à la tête de l’Académie des arts de Berlin, premier étranger à occuper ce poste. 

Un seul de ses livres est encore édité en France. Il s’agit de son roman autobiographique Le Rendez-vous des spectres (traduction Agnès Kahane aux éditions Gallimard). 


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.