medias

Décès de l'écrivain Hubert Mingarelli, à l'âge de 64 ans

Camille Cado - 27.01.2020

Edition - Société - Hubert Mingarelli - décès auteur français - Hubert Mingarelli cancer


Né en 1956 à Mont-Saint-Martin en Lorraine, Hubert Mingarelli s’est éteint « des suites d’une longue maladie » a annoncé sa maison d’édition Buchet-Chastel. Il était l’auteur d’une vingtaine de romans et avait été récompensé à de nombreuses reprises, notamment par le prix Médicis en 2003 pour Quatre Soldats publié aux éditions du Seuil. 

Hubert Mingarelli en 2009 - Ji-Elle, CC BY-SA 3.0 


Après avoir arrêté l’école à l’âge de 17 ans pour s’engager dans la marine qu’il quittera trois ans plus tard, Hubert Mingarelli s’installe à Grenoble et multiplie les petits boulots. Il commence à publier ses premiers ouvrages jeunesse en 1990. 

Son premier roman, intitulé Le jour de la cavalerie, sort en 1995 aux éditions du Seuil. Suivront ensuite Une rivière verte et silencieuse (Le Seuil, 1999), La Beauté des loutres (Le Seuil, 2002), Hommes sans mère (Le Seuil, 2004), La Promesse (Le Seuil, 2009) qui forgeront entre autres sa notoriété.

L’écrivain isérois a été distingué par plusieurs récompenses, dont le prix Médicis mais aussi le prix Langerneau et le prix Louis-Guilloux en 2014 pour L’homme qui avait soif paru aux éditions Stock. Son dernier titre, La terre invisible, publié chez Buchet Chastel, faisait partie de la deuxième sélection du Prix Goncourt 2019.
 

Un ouvrage qu’il avait écrit en luttant contre le cancer. « Écrire est un besoin pour moi, je ne peux m’arrêter » avait-il indiqué en octobre dernier à France Bleu.

Auteur plutôt discret, sa renommé était telle qu’il était le seul Français, avec Annie Ernaux, à être en lice pour le célèbre Man Booker International Prize l’an dernier. 

via Le Point



Commentaires
Si je devais choisir parmi les emoticons ci-dessus, je prendrais celui qui pleure. Je viens de découvrir, en fouillant par curiosité les archives du Monde, la mort d'Hubert Mingarelli, mon maître en écriture. Je découvre, aujourd'hui lundi 27 avril, sa mort annoncée le 27 janvier. Je ne suis pas un bibliophile très averti ; c'est je pense, un titre "La beauté des loutres"qui m'avait fait entrer dans l'univers d'Hubert Mingarelli ; et ce qui m'y a maintenu, c'est sa maîtrise du silence en écriture, maîtrise du temps, étiré, où il faisait voir les courants d'humanité passant entre ses personnages. H. Mingarelli vit et vivra toujours en moi, par l'exigence d'humilité et de simplicité que porte son écriture. Voilà ce dont je veux témoigner.
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.