Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Décès de l'écrivain russe Boris Strougatski

Clément Solym - 20.11.2012

Edition - International - Décès - Ecrivain russe - Boris Strougatski


 

L'écrivain russe, Boris Strougatski, est décédé ce lundi à l'âge de 79 ans, rapporte l'AFP. Atteint de troubles cardiaques, il se trouvait alors à l'hôpital pour une dialyse. Il était célèbre en tant que co-auteur de romans de science-fiction avec son frère Arkadi, ainsi que pour avoir dû faire face à la censure de l'URSS. La fratrie, qui portait un regard noir sur la modernité et le régime soviétique, fut notamment contrainte de diffuser leurs oeuvres clandestinement avant la Glasnost  introduite par Mikhaïl Gorbatchev. 

 

 

 

Boris, le plus jeune des frères Strougatski est né à Saint-Pétersbourg (Leningrad), en 1933. Si son aîné a exercé en qualité de traducteur au sein de l'armée rouge, il a quant à lui fait des études de mathématiques avant d'être employé en tant qu'astrophysicien à l'observatoire astronomique de Poulkovo.

 

Leurs deux cursus se sont finalement révélés complémentaires tandis qu'ils se lancèrent dans l'écriture de romans de science-fiction. Leurs premières publications apparurent dans les années 1960. Leur oeuvre a marqué les esprits par sa portée philosophique et inspiré d'autres auteurs de science-fiction.

 

Stalker, pique-nique au bord du chemin, est sans doute l'un de leurs livres les plus connus des frères Strougatski. L'ouvrage, jugé prophétique au moment de la catastrophe de Tchernobyl, s'était attiré les foudres du régime soviétique bien avant d'être adapté au cinéma par Andréi Tarkovski. Il a plus récemment fait l'objet d'un jeu vidéo. 

 

Depuis la disparition de son frère en 1991, Boris a publié deux romans sans retrouver le même succès. Son engagement politique l'a conduit à dénoncer le président Vladimir Poutine, à s'intéresser à l'épuisement des ressources pétrolières, et tout récemment à se mobiliser pour la libération des punkettes du groupe Pussy Riot.