medias

Décès de l'historien et académicien Max Gallo

Nicolas Gary - 19.07.2017

Edition - Société - historien Max Gallo - Histoire France Gallo - décès Académicien Gallo


À l’âge de 85 ans, l’académicien, écrivain et historien, Max Gallo est mort. Avec une centaine d’ouvrages publiés sur l’histoire de France, ce sont des romans historiques et des biographies de personnages célèbres que l’homme a offerts au public. Cet ancien professeur d’histoire aura passé sa vie à transmettre sa passion pour les faits.

 


ActuaLitté, CC BY SA 2.0

 


Né à Nice le 7 janvier 1932, d’immigrés italiens, sa passion pour l’histoire accompagnera sa carrière d’universitaire — il passa son doctorat en 1960. Il enseignera ainsi à Sciences Po Paris, cherchant toujours à partager cette affection pour les faits passés. Il collabora également dans L’Express durant 10 années, où il fut éditorialiste, dans les années 70.

 

C’est avec un pseudonyme que Max Gallo entama sa carrière, signant des livres de politique-fiction, ainsi qu’il les décrivait, sous le nom de Ma Laugham. Il s’était impliqué politiquement aux côtés de François Mitterrand, travaillant également pour Pierre Mauroy dans les années 80, comme porte-parole du gouvernement. 

 

Il se retira de la vie politique en 94 pour se consacrer à l’écriture. En 2005, il appuie le « non » au référendum de Maastricht. En 2007, il fait officiellement part de son soutien à Nicolas Sarkozy quand il était candidat à la présidentielle. 
 

Attentat à Nice : l'écrivain Max Gallo pleure avec sa ville


Il fut élu à l’Académie française le 31 mai 2007, au siège de Jean-François Revel. 

 

 



« Dès demain, les drapeaux de la Vile de Nice seront mis en berne. #Nice06 honorera sa mémoire en donnant son nom à une avenue. #MaxGallo  », assure le maire Christian Estrosi. Une biographie de Victor Hugo doit sortir chez XO Editions, en septembre prochain : « La vie et l'oeuvre de l'un des écrivains français les plus populaires, qui a traversé le XIXe siècle et ses tourments politiques. L'auteur consacre un chapitre par année et présente en parallèle la vie intime du poète, l'histoire de la France et l'avancée quotidienne de son oeuvre. »

La ministre de la Culture, Françoise Nyssen, a également rendu hommage à l'écrivain : 
 

Historien, romancier, acteur de notre vie politique, Max Gallo laisse une œuvre impressionnante par son ampleur, sa diversité et sa profondeur de vue. Personnalité riche, attachante, aux dons multiples, écrivain à succès, il aimait passionnément l’histoire et savait en transmettre le goût au plus grand nombre.
Figure du savant politique, il s’était aussi engagé dans le débat public en qualité de député puis de ministre. Au fil des ans, ses convictions l’avaient conduit à se détacher des limites partisanes pour se dédier à l’ardent désir de toute une vie : le rassemblement de ses compatriotes autour de leur histoire, avec l’espérance qu’ils puissent s’en inspirer pour comprendre les temps présents et futurs.
Dans ses essais, ses biographies de grands hommes et ses vastes fresques romanesques, Max Gallo savait admirablement éclairer, expliquer, raconter les étapes qui ont conduit la France à devenir tout ce qu’elle est. Son œuvre rejoint le grand récit qui donne corps à notre République. Sa voix va nous manquer.


 



 

(à paraître) Victor Hugo – Max GalloXO Editions – 9782374480060 – 22,90 €