Décès de la romancière et scénariste Emmanuèle Bernheim

Cécile Mazin - 11.05.2017

Edition - Société - Emmanuèle Bernheim décès - romancière essayiste scénariste - cinéma littérature Bernheim


Romancière française née en décembre 1955, Emmanuèle Bernheim est décédée ce 10 mai. Essayiste et scénariste elle avait obtenu en 1993 un prix Médecis pour Sa femme, roman paru aux éditions Gallimard. Elle aura publié cinq autres romans dont le premier Cran d’arrêt, marquait une véritable découverte.



Emmanuèle Bernheim - Claude TRUONG-NGOC, CC BY SA 3.0

 

Ce 10 mai, Emmanuèle Bernheim s’est éteinte, des suites d’un cancer du poumon. A 61 ans, elle laissera derrière elle une carrière balançant entre la littérature et le cinéma.

 

Son dernier ouvrage, Tout s’est bien passé, racontait l’histoire de son père, et le choix du suicide assisté. « “Papa m’a demandé de l’aider à en finir.” Je me répète cette phrase, elle sonne bizarrement. Qu’est-ce qui ne colle pas ? “Papa” et “en finir” ? », écrivait-elle. 

 

La Cinémathèque fançaise, dont son compagnon Serge Toubiana fut l’ancien directeur, a diffusé un message d’adieu.

 

 

 

Audrey Azoulay a également tenu à saluer la mémoire de l’auteure.

 

« Dans une œuvre rare et dense – plusieurs romans dont un couronné du prix Médicis et des scénarios de films pour lesquels elle a travaillé avec de grands artistes comme François Ozon, Claire Denis ou Michel Houellebecq –, Emmanuèle Bernheim a porté toute sa vie, avec la pudeur qui marquait son style, un regard sans concession sur son époque.

 

Son dernier livre, bouleversant, évoquait avec humanité et lucidité le chemin parcouru afin d'aider son père à mourir. Dans son propre combat contre la maladie, elle a montré une force morale emplie d'une immense dignité. »