Décès de Lucien Neuwirth, qui légalisa la pilule contraceptive

Cécile Mazin - 26.11.2013

Edition - Société - Lucien Neuwirth - pilule contraceptive - résistance


En 1967, le député Lucien Neuwirth parvient à porter une proposition de loi qui gardera son nom, autorisant l'utilisation de la pilule contraceptive. C'est à l'âge de 89 ans que cet ancien résistant  est décédé, dans la nuit de lundi à mardi, a annoncé le Figaro. Entré dans le maquis à l'âge de 16 ans, la résistance fut l'un de ses combats moraux.

 

 

 

 

En effet, ce député de droite était parvenu, en dépit du conservatisme qui portait son parti, à faire adopter une loi, contre l'avis de la majorité dont il faisait partie, en faveur de la pilule contraceptive. Le 19 décembre 1967, la PPL du député gaulliste renverse donc la loi du 31 juillet 1920 qui interdisait alors toute contraception. Pourtant, les décrets d'application n'intervinrent qu'entre 1969 et 1972...

 

 

 

 

Pourtant, la contraception n'est toujours pas remboursée par la sécurité sociale, et il faudra attendre le 4 décembre 1974 pour que ce soit enfin le cas. (voir le dossier sur l'Assemblée nationale)

 

Lucien Neuwirth est décédé des conséquences d'une infection pulmonaire. Il laisse derrière lui plusieurs ouvrages :

  • 1977 : Le fléau fiscal : Réforme ou révolution, Fayard
  • 1979 : Que la vie soit (Grasset), qui retrace les étapes de la procédure législative qui ont abouti à l'adoption de la loi de 67. Il y expose notamment les résistances du groupe UDR. 
  • 1986 : Ma guerre à 16 ans, Plon, réédité chez Actes Sud en 1994, racontant son histoire durant la Seconde Guerre mondiale
  • 2001 : Rapport sur la politique de lutte contre le cancer, corédigé avec Claude Huriet

 

les livres de Lucien Neuwirth, sur Chapitre.com