Décès de Michel Jeury, prolifique auteur de science-fiction

Julien Helmlinger - 13.01.2015

Edition - International - Michel Jeury - écrivain - Décès - SCience-fiction - Fantastique


Michel Jeury, prolifique auteur français au rayon science-fiction, est décédé vendredi dernier à l'âge de 80 ans, dans le Vaucluse, a annoncé Natacha Vas-Deyres, la présidente de l'association des amis de l'écrivain. Les éditions Bragelonne, maison possédant désormais le catalogue le plus complet de ses œuvres, n'ont pas tardé à lui rendre hommage.

 

 

 

Né en 1934 dans une famille d'agriculteurs de Dordogne, Michel Jeury écrit Aux étoiles du destin à l'âge de 17 ans, livre qui serait publié chez Gallimard en 1960, dans la collection Le Rayon Fantastique, et serait salué comme une révélation. Au fil de sa carrière, l'écrivain a depuis publié une cinquantaine de livres, une centaine de nouvelles, catégorie science-fiction, mais pas seulement.

 

En 1973, l'auteur récidiva avec Le Temps incertain, chez Robert Laffont, premier d'une liste de chefs-d'œuvre qui feraient de lui le chef de file de la nouvelle vague française. L'histoire d'un médecin du XIe siècle, chercheur en chronolyse, une technique de voyage dans le temps à renfort de drogue perturbant la perception du temps et ouvrant la voie vers le fameux temps incertain.

 

Dans les années 1990, Michel Jeury a versé dans la veine du roman du terroir, situé en Dordogne ou dans les Cévennes. Parmi ses bestsellers figurent des titres comme Le vrai goût de la vie, Une odeur d'herbe folle, ou encore L'année du certif, qui lui a permis de remporter le prix Exbrayat en 1995.

 

Outre le terroir et le fantastique, il a également dédié certains de ses livres au thème de l'école. Michel Jeury a remporté de nombreux prix littéraires, notamment le Grand Prix de l'Imaginaire pour Le Temps incertain (1974) et le prix Julia Verlanger pour Le Jeu du monde (1986).

 

Les éditions Bragelonne publient Escales en utopie, en 2010, recueil composé des romans Aux étoiles du destin, Poney-Dragon, L'Univers-ombre, et trois nouvelles dont une inédite, avec les postfaces de Richard Comballot et de Joëlle Wintrebert. Et depuis 2013, la maison a entrepris de rééditer la quasi-totalité des œuvres de l'auteur au sein de son catalogue numérique.

 

Via un communiqué, Claire Deslandes, directrice de la publication numérique chez Bragelonne, a déclaré que « Michel Jeury était un écrivain de grand talent, un homme d'une immense gentillesse et d'une remarquable modestie. Il nous a fait l'honneur de sa confiance, en nous permettant de rééditer nombre de ses romans et nouvelles en numérique, et nous lui en sommes infiniment reconnaissants. Sa disparition nous affecte tous, à Bragelonne, profondément. Et en ces tristes instants, nous songeons aussi à ses proches, et en particulier à sa fille Dany Jeury, à qui nous adressons nos sincères condoléances et toute notre compassion ».