Décès du dessinateur, cinéaste et homme d'humour Pierre Etaix

Julien Helmlinger - 15.10.2016

Edition - International - Pierre Etaix - décès - dessinateur


Après avoir été hospitalisé en urgence ce vendredi matin, son épouse a annoncé le décès de Pierre Etaix, qui se battait contre une infection des intestins. Il était âgé de 87 ans. Clown aux multiples talents, il était acteur et cinéaste, également créateur avec Annie Fratellini de l’École nationale de cirque dans les années 1970, dramaturge et dessinateur.

 

 

Né en 1928 à Roanne, c'est surtout après sa rencontre avec Jacques Tati que sa carrière décolla. Il travailla notamment pour ce dernier en tant que dessinateur. Sur les écrans il est connu pour son personnage de clown à la mode du slapstick, dans la lignée des Chaplin et autre Keaton...

 

Il passa ensuite assistant à la réalisation, puis réalisateur, remportant un Oscar du meilleur court-métrage de fiction en 1963 avec Heureux anniversaire.  

 

Le ministère de la Culture d'Audrey Azoulay a produit un communiqué :

 

Artiste inclassable, Pierre Etaix a mis ses innombrables talents au service d'un humour empreint de poésie et de mélancolie. Il a incarné des personnages emblématiques de notre culture populaire. On se souvient de Yoyo bien sûr et du film éponyme, le clown blanc qu'il avait repris il y a peu de temps encore sur la piste du cirque Bouglione.
 
Pierre Etaix a également fondé, avec Annie Fratellini, l'école nationale du cirque l'Académie Fratellini et les prémices de ce qui deviendra le pôle national du cirque de Nexon. 
 
Elégant, discret et animé d'une époustouflante force créative, Pierre Etaix a écrit l'une des pages les plus belles, les plus originales et les plus poétiques de la culture française contemporaine.
Audrey Azoulay, ministre de la Culture et de la Communication, adresse à sa famille et à ses proches ses sincères condoléances.

 

 

Les éditions Séguier ont préfér saluer l'homme et le collaborateur, le remerciant pour « sa disponibilité, son intelligence, sa générosité, sa sensibilité. Des qualités qui, mises bout à bout, en font un homme exceptionnel et inoubliable. Le livre qu’il nous laisse, bien que testamentaire, porte à jamais son sourire ». Il s'agit de C'est ça, co-signé avec sa dernière épouse, Odile Etaix.