Décès du philosophe et critique d'art Arthur C. Danto

Antoine Oury - 29.10.2013

Edition - International - Arthur C. Danto - philosophe de l'art - critique d'art


Comme nombre de ses confrères avant lui, le philosophe s'était interrogé sur la nature de l'art, avant de conclure à la mort de ce dernier. Le professeur de philosophie à la prestigieuse Columbia University, et critique d'art, s'est éteint le 25 octobre dernier à l'âge de 89 ans.

 


 

 

Après de brillantes études aux universités de Wayne et de Columbia, le jeune Arthur C. Danto obtient son diplôme à la Sorbonne de Paris, avant de retourner à la Columbia University pour enseigner. En 1964, un essai de Danto lui permet d'imposer le terme « monde de l'art », qui prend en compte contextes social et historique pour caractériser les oeuvres et leur réception.

 

En 1984, Danto révolutionne la pensée artistique en déclarant la mort de l'art : il se base sur ses propres souvenirs d'une exposition d'Andy Warhol, 20 ans auparavant, dans laquelle l'artiste new-yorkais présentait ses boîtes Brillo, déclinaison industrielle des soupes Campbell's. D'après lui, l'art devient alors « posthistorique » : « Pour participer à cette révolution, les artistes doivent aborder les réflexions d'une manière bien différente de celle enseignée dans les écoles d'art. Ils doivent devenir de nouveaux philosophes », écrivait-il.

 

Entre 1984 et 2009, Danto a rempli les colonnes « Art » de The Nation, en tant que critique. Pour lui, l'art ne s'arrêtait pas en même temps que son histoire... Arthur C. Danto était également président de l'Association philosophique américaine et de la Société américaine d'esthétique.

 

(via The Art Newspaper)