Décès du poète américain Philip Levine, lauréat du Pulitzer

Julien Helmlinger - 17.02.2015

Edition - International - Philip Levine - Bibliothèque du Congrès - Poète - poésie


Samedi dernier, dans la matinée, le poète américain Philip Levine, lauréat d'un prix Pulitzer et nommé Poète officiel de la Bibliothèque du Congrès américain en 2011, est décédé dans sa maison californienne à Fresno. L'écrivain était âgé de 87 ans et souffrait d'un cancer du pancréas et du foie, selon son épouse Frances J. Artley et son ami Christopher Buckley.

 



Fils d'immigrants russes de la communauté juive, Philip Levine aurait été profondément marqué par son enfance à Détroit, sous la Grande Dépression et les années passées à d'autres travaux que l'écriture, notamment en tant que conducteur de camion ou assembleur dans une usine de véhicules Chevrolet. 

 

La classe ouvrière fait partie de ses sujets de prédilection, en ses contributions au New Yorker, comme dans sa poésie. Son œuvre a été récompensée par un Prix Pulitzer (1975) pour The Simple Truth, deux National Book Award, avec Ashes : Poems New and Old (1979) et pour What Work Is (1991).

 

Entre 1958 et 1992, il a également enseigné au sein de l'Université de Californie, dont il était considéré comme professeur émérite d'anglais.