Décès du poète et traducteur André Mathieu

Julien Helmlinger - 02.09.2014

Edition - International - Décès - André Mathieu - Poète


Le poète, traducteur et journaliste André Mathieu est décédé ce dimanche 31 août au Service des soins palliatifs de l'Hôpital Bretonneau. Docteur en lettres et sciences humaines à Paris, diplômé d'anglais à Cambridge, il a publié une douzaine de recueils de poésie dont Le Nombre d'Orphée, mais aussi traduit des oeuvres de Stridberg, Himes, ou encore Melville. 

 

 

Photo : L'Harmattan

 


André Mathieu a également été journaliste, réalisateur, ainsi qu'animateur de radio sur France Inter puis France Culture. Des reportages l'ont emmené en voyage vers diverses destinations qui constitueraient autant de sources d'inspiration pour son oeuvre. S'il estimait que son style n'était pas forcément reconnaissable avant de lire sa signature, il accordait toutefois grande importance à la métaphore, à l'image poétique.

 

Au cours d'une interview donnée à Jeanine Rivais, au début des années 1990, André Mathieu expliquait que c'est Aragon lui-même qui l'avait découvert. Plus précisément, en publiant son premier poème, consacré au poète turc Nazim Hikmet, dans Les Lettres françaises qu'Aragon dirigeait alors.

 

L'auteur confiait également que par la suite, Louis Aragon l'appellerait « mon fils », comme Nazim Hikmet l'appelait « mon frère » et Montherlant son « petit frère ». André Mathieu sera incinéré au Cimetière du Père-Lachaise, ce jeudi 4 septembre à 15h00.