Décès Tadeusz Mazowiecki, chef de gouvernement en Pologne post-communiste

Cécile Mazin - 28.10.2013

Edition - Les maisons - Tadeusz Mazowiecki - Pologne - décès


Né en 1927, juriste de formation, écrivain, homme politique, militant social et catholique, fondateur et directeur (1958-1981) du mensuel Wiez, une des plus importantes revues qui a exercé une influence profonde sur le rapprochement des milieux laïcs avec le christianisme, cofondateur du mouvement des clubs d'intellectuels catholiques (1956), député au Parlement polonais représentant les milieux catholiques entre 1961 et 1971, Tadeusz Mazowiecki a pris une part active dans divers mouvements de protestation en Pologne pendant les années 1970.

 

 

Tadeusz Mazowiecki

Ja Fryta, CC BY SA 2.0

 

 

En août 1980, initiateur du mouvement de soutien des intellectuels aux revendications ouvrières, il a présidé la commission des experts auprès du Comité de grève au chantier naval de Gdansk. Cette commission a exercé une influence déterminante sur le déroulement des négociations et la formulation des Accords de Gdansk. Devenu un collaborateur très étroit de Lech Walesa, il a été l'un des principaux conseillers du syndicat indépendant Solidarnoscet rédacteur en chef de son organe officiel, l'hebdomadaire Solidarnosc.

 

Le 13 décembre 1981, à l'instauration de l'état de guerre en Pologne, Tadeusz Mazowiecki est arrêté et interné pendant plus d'un an. Ensuite, il a repris ses activités de journaliste et d'écrivain. Il a participé, aux côtés de Lech Walesa, à la « table ronde » entre les autorités et les représentants de l'opposition en Pologne.

 

En 1989, les éditions Noir sur Blanc publièrent un recueil de ses essais, Un autre visage de l'Europe, traduction augmentée de Powrot do najprostszych pytan (Retour aux questions les plus ordinaires), qui, après avoir été rayé du plan d'édition de Znak par le Ministère polonais de la Culture en 1983-1985, avait été publié par les éditions clandestines Oficyna Literacka en 1986.