Déchirer un bouquin à la télé ? On n'a pas le con d'être aussi droit

Nicolas Gary - 11.06.2015

Edition - Les maisons - déchirer livre - télévision animateur - Cyril Hanouna


Dans la série provocation inutile, Cyril Hanouna s’est amplement fait remarquer par l’éditeur... d’une biographie de Kendji. Aux éditions du Moment, La légende de Kendji est passée dans les mains de l’animateur qui officie sur Direct8, avant de se faire littéralement déchirer, avec une certaine conscience.

 

Cyril Hanouna biogaphie Kendji déchirer livre

 

 

Présentant le livre, avec quelques sarcasmes plus ou moins légers, Hanouna décide dans un geste de colère feint de découper le bouquin, à mains nues. On estimera que le livre ne l’ayant pas agressé, il sera difficile de plaider la légitime défense. Le ridicule ne tue pas sur un plateau télé, mais en avant la musique : 

 

 

Évidemment, l’éditeur du livre n’a pas été spécialement jouasse de découvrir ce qui était arrivé à sa parution. Il s’en émeut, considérant comme « inadmissible », le geste de l’animateur, qui « ne peut pas tout faire au nom du happening ». L’agression est ensuite caractérisée : 

 

 Arthur, en son temps, disait qu’il était l’animateur le plus con de la bande FM et c’était du second degré. Cyril Hanouna, lui, je commence à me dire que c’est du premier degré ! Il se veut un animateur drôle et capable de se moquer des gens et de lui-même, mais, là, il est totalement en dessous du niveau de la mer.

 

Et pas question d’entendre plaider l’humour, jure Yves Derai, l’éditeur, qui n’hésite pas à surenchérir de plus belle :

 

On ne peut pas dire que c’est juste un livre. Un livre est un objet culturel qui est très respecté en France. Quand on a détruit des livres, c’était au moment de l’inquisition, au moment de la Seconde Guerre mondiale, où les nazis brûlaient des livres. Détruire un livre n’est jamais un geste anodin. 

 

Évidemment, il attend des excuses, estimant que « Cyril Hanouna a fait une connerie ». (via Télé loisirs)

 

Une connerie ? Certes. Et d’autant plus pitoyable, qu’à plusieurs reprises dans son émission, l’animateur a encensé Kendji, « une voix exceptionnelle », comme ici, en duo : 

 

 

Et à d’autres reprises où, s’il s’agissait d’ironie, elle était complexe à percevoir. Bref, le geste de l’animateur était légèrement excessif. Légèrement. Passons, les stars de la télévision ne sont jamais que des météorites de passage.

 

Cyril Hanouna biogaphie Kendji déchirer livre

 

 

En revanche, il faut reconnaître à l’éditeur un courage démesuré, pour parler de sa publication comme « d’un objet culturel ». Si la France a la passion du papier, d’abord, ce n’est pas de sa faute. Mais inscrire le geste d’Hanouna dans la même veine que celle de l’Inquisition, ou, point Godwin parfait, en le comparant aux autodafés des nazis, il faut du courage. Ou de l’inconscience. 

 

Autant que pour donner en titre La légende de Kendji, (écrit par Thierry Cadet) au livre qu’il publie. Donc oui, Hanouna doit des excuses, mais les éditions du Moment devraient aussi remercier le présentateur pour le joli coup de promotion.

 

C’est ce type de livre – no offense, n’est-ce pas, mais tout de même, on pourrait être sérieux ? – qu’il faudrait opposer quand on entend arriver avec ses gros sabots la célébrissime expression « exception culturelle française ». Ou encore quand d’illustres pontifiants se présentent à la tribune pour défendre l’excellence éditoriale de notre joli pays. Parce qu’il suffirait de brandir des livres de ce type, et il s’en trouve à foison, pour que l’interlocuteur se sente obligé de relativiser son propos...

 

Dans tous les cas, la conclusion s’impose toute seule :