Découvrir son affectation pour quatre centimes d'euros la minute

Clément Solym - 07.11.2008

Edition - Société - numéro - Azur - payant


La tarification des numéros ou services spéciaux est formelle, pour un numéro Azur commençant par 0810, le coût de l'appel est inférieur à 0,04 € TTC/minute. À compter du moment où l'on appelle depuis un poste fixe... Dès lors, on se grattera le haut du crâne en se demandant combien l'État espère gagner avec le nouveau service mis en place pour les enseignants des premier et second degré, qui souhaitent savoir où ils atterriront l'année suivante.

En composant le 0810.111.110, depuis hier, tout professeur peut en savoir plus sur son avenir. « Les enseignants, s'ils communiquent leurs coordonnées téléphoniques au moment de la saisie de leurs voeux, seront prévenus dès le résultat connu. Ce résultat sera ensuite confirmé par un SMS et un message dans leur boîte I-Prof », apprend-on. Et il n'est valable que jusqu'au 8 décembre, comme l'explique l'AFP.

Disponible 7/7 jours, uniquement entre 9 et 21 heures, les retardataires devront par la suite s'adresser à leur académie pour connaître la suite du parcours. Mais quid des syndicats qui d'ordinaire sont les premiers avertis et les premiers à servir aux professeurs ce plat de résistance ?

Il « n'est absolument pas question de contourner les commissions paritaires où siègent les syndicats », tempère Xavier Darcos. Selon lui, les intersyndicales « continueront à fonctionner, mais auront à se prononcer sur des affectations mieux préparées et plus conformes aux espérances des professeurs ».

Et pour les joindre, ces syndicats, un numéro Azur est en place ?


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.