Défense illustrée de la langue française, par Lorànt Deutsch

Victor De Sepausy - 04.06.2019

Edition - Les maisons - Lorànt Deutsch - Romanesque images - langue française


De la Cantilène de sainte Eulalie à la chanson de geste, de Rabelais à Michel Audiard, de Victor Hugo à Abd al Malik, l’évolution de la langue nous a donné de quoi nous comprendre et sans doute aussi de quoi nous aimer. « É 2M1 ? » (Et demain ?), s’interroge Lorànt Deutsch dans un style SMS. C’est tout l’objet de son prochain livre, Romanesque en images, révision visuelle de Romanesque, sorti en 2018.


 

Quelle sera la langue issue du bitume des villes et des claviers de nos smartphones ? Ne faisons pas la fine bouche elle sera juste plus riche. Une langue qui n’évolue pas est une langue morte, c’est connu.

Au fil de ses ouvrages, parfois contestés, Lorànt Deutsch a su démontrer son affection pour les histoires — celle de la capitale avec Métronome 1 et 2, ou encore du pays, avec Hexagone. Romanesque en images poursuit cette perspective suivant ce postulat : plus que dans la terre, le sang, la religion ou la politique, l’identité française est dans notre langue, qui raconte mieux que toute la formidable aventure de notre pays et demeure, au fil des siècles, l’expression de son peuple. 

Romanesque en images est le complément indispensable à cette épopée qui se lit comme un roman illustré. 

Quelque trois cents illustrations colorent ce voyage à travers les siècles qui s’appuie sur de solides références historiques, mais fourmille aussi d’anecdotes populaires. Aux origines multiples de la langue française répondent des visuels aux sources métissées, avec une iconographie issue des musées (peintures historiques, objets témoins des échanges linguistiques, représentations sculpturale et picturale de figures majeures dans l’histoire de la langue française), mais pas que. 

La part belle est faite aussi à la culture populaire (extraits de bande dessinée, affiches, photos de film, graphisme). En écho au ton du récit, sérieux et ludique à la fois. Ça commence très mal : nos ancêtres ne sont pas les Gaulois ! Au moins sur le plan de la langue. C’est le latin de Jules César qui a envahi l’Hexagone, et le parler populaire a si bien transformé la langue des Romains qu’elle devint le « roman ». 



 
Voilà le véritable ancêtre du français ! Mais cela ne s’arrête pas là. Les invasions barbares nous apportent Ies Francs ; avec eux arrive une avalanche de mots germaniques, et les territoires conquis par Clovis prendront plus tard le nom de Francie, qui deviendra la France. À quoi il faudra ajouter les apports des Vikings, des Arabes, tous parfaitement intégrés. 

Et les dialectes auront beau joliment résister dans toutes les régions, la langue d’oc, s’opposer à la langue d’oïl, le français finalement triomphera, à l’oral comme à l’écrit. Un français écrit... et ponctué ! On est loin aujourd’hui des premiers textes copiés dans les monastères où, pour économiser le parchemin, on liait tous Ies mots. 

Loin aussi des lettres tarabiscotées, entortillées, remplacées par la très lisible « caroline » voulue par Charlemagne et encore utilisée aujourd’hui. 

[à paraître 19/09] Lorànt Deutsch – Romanesque en images – Michel Lafon – 9782749941097 – 25,95 €


Commentaires
Le livre est vraiment génial, a noter aussi Lorant fait des chroniques en vidéos sur l'histoire des villes de France qui ne sont pas mal non plus !

C'est sur youtube : https://www.youtube.com/channel/UCAcJtHnXXcu-9sOTH9WKd5g
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.