Déjà 10 millions de lecteurs se sont essayés au "porno pour maman"

Clément Solym - 23.05.2012

Edition - International - 50 Shades of Grey - E.L. James - Random House


Les chiffres sont orgasmiques : 10 millions d'exemplaires de la trilogie 50 Shades ont été vendus en six semaines, papier, audio et numérique confondus. Random House, la maison d'édition qui a mis la main sur la poule aux oeufs d'or, assure imprimer jusqu'à 950.000 exemplaires par jour pour répondre à la demande.

 

À ce niveau, on ne peut même plus parler de best-seller, mais de phénomène de société : 50 Shades, dont les tomes ont été publiés sous l'égide de Vintage Books début avril, affiche son noeud de cravate en tête des listes des meilleures ventes du New York Times, d'USA Today et de Publisher's Weekly. Sans oublier Amazon, où les ouvrages de E.L. James ont détrôné l'autre trilogie, celle de Suzanne Collins. (voir notre actualitté)

 

 

Le million de dollars lâché par Random House pour acquérir les droits de la trilogie ne semble plus si imposant face à un tel succès, d'autant plus que l'exploitation du titre ne va pas s'arrêter là : outre les traductions qui ne vont pas tarder à fleurir, il y a cette adaptation cinématographique sur les rails... (voir notre actualitté)

 

Anthony Chirico, président du groupe Knopf Doubleday, estime que « La vélocité commerciale de Fifty Shades of Grey est sans précédent, et la demande des lecteurs augmente encore. Les données de BookScan indiquent que la trilogie a capté près de 25 % du marché des livres pour adultes ces dernières semaines. » Tous, chez Random House, attendent avec impatience les vacances d'été, propices aux achats livresques. Le cuir va faire des ravages sur les plages.