Déjà plus d'une centaine d'inscriptions pour l'Académie Balzac

Cécile Mazin - 12.02.2014

Edition - Société - Académie Balzac - défi littéraire - des écrivains dans un château


Depuis maintenant une dizaine de jours, les inscriptions ont été lancées pour l'Académie Balzac, ce défi littéraire organisé dans la ville de Brillac, qui doit réunir 20 écrivains, durant 20 jours, à l'intérieur d'un château. Ces derniers auront pour mission de réaliser un ouvrage collectif, qui sera par la suite publié aux Éditions du Net. Henri Mojon, président fondateur de la maison revient avec nous sur une semaine riche en surprises. 

 

 


 

 

Tout d'abord, l'Académie est en train de structurer son jury, avec un président, Jean-François Colosimo, qui est actuellement président des Éditions du Cerf, et ancien président du Centre National du livre. Didier Ballot, directeur général de Chapitre.com sera également parmi les membres, au titre de libraire partenaire. Enfin, Nicolas Gary, notre directeur de la publication, sera le journaliste qui complète le jury [ActuaLitté est par ailleurs partenaire de l'émission, NdR]. Mais la semaine de l'Académie a également été chargée.

 

« Nous avons reçu plus d'une centaine d'inscriptions depuis l'ouverture du site », explique Henri Mojon. « Les réactions des auteurs sont excellentes : ils apprécient tout à la fois la pertinence du défi littéraire, en huis clos, et font preuve d'un enthousiasme passionnant. »

 

Pour le pan technique, le site sera ouvert dans une grosse quinzaine de jours, et chaque auteur disposera alors de sa fiche spécifique, pour présenter ses ouvrages, sa biographie. Les internautes devront alors voter d'une part pour les auteurs, de l'autre pour les livres dont les extraits sont proposés en lecture. Rendez-vous le 1er mars pour en savoir plus. 

 

Sur le plan logistique, le château de Brillac va briller de mille atours : chaque auteur retenu pour le défi disposera de sa propre chambre, « dans un cadre extraordinaire », insiste Henri Mojon. « Les écrivains feront du Yoga du rire, de la gestion du stress et bénéficieront d'un suivi alimentaire personnalisé », et ce, entre deux séances d'écriture, bien entendu. 

 

 

 

 

« Sur place, tout le monde parle de l'Académie Balzac : c'est un véritable phénomène. On me demande même si Nabila viendra ! Nous avons également découvert que Jarnac était un berceau de la littérature libertaire. En effet, Pierre Boujut était un tonnelier poète qui éditait la revue Tour de Feu entre 1946 et 1981. Nous aurions voulu un meilleur patronage, nous n'aurions presque pas pu le trouver. Sa revue avait d'ailleurs eu beaucoup de succès et de nombreux écrivains et éditeurs se sont installés dans la région. »

 

L'Académie, bien entendu, aura un directeur, ou une directrice. « Il faut bien, et c'est le travail de l'éditeur, accompagner les 20 auteurs, dans l'écriture de leur livre. Et surveiller l'avancée de leurs travaux. » Pour l'heure, pas de nom à révéler. Mais restez à l'écoute, ActuaLitté, partenaire de l'Académie, vous en dira plus prochainement…

 

Pour s'inscrire, ou se renseigner, c'est à cette adresse