Depardieu en Russie, Limonov impatient : " Nous t'attendons Gérard"

Clément Solym - 04.01.2013

Edition - International - Gerard Depardieu - Edouard Limonov - nationalité russe


C'est son ami Vladimir Poutine, qui vient de lui octroyer la nationalité russe, en complément de celle, belge, que l'acteur français souhaite obtenir. Après que Gérard Depardieu a fait sa demande de passeport, le président russe n'a pas tardé à la valider, tant le comédien est une star de l'autre côté de l'Oural. 

 

 

 

 

Ce 3 janvier, un décret signé de la main de Poutine a donc octroyé la nationalité russe à Gérard Depardieu, qui s'est immédiatement enthousiasmé, dans un courrier enflammé. Déclarant son amour de la culture russe, l'intelligence du pays, estimant même que la Russie « est une grande démocratie », Gérard assure qu'il appréciera de revenir, et de profiter de cette nationalité nouvelle. 

 

Mieux : en Russie, on ne traite pas un citoyen de minable, parce qu'il part se réfugier en Belgique pour profiter d'une fiscalité plus clémente. C'est d'ailleurs ce que Depardieu avait confié au président de la République, à l'occasion d'un entretien, début janvier. 

 

Peu après cette annonce, les chaînes russes relayaient en masse l'information, et multipliaient les rétrospectives sur la carrière, l'ampleur et le charisme de l'acteur. Lui qui intervient dans nombre de spots publicitaires russes, est désormais célébré comme le Messie. 

 

Pendant ce temps, Édouard Limonov, l'intellectuel pas vraiment très raccord avec le pouvoir, salue cette arrivée prochaine sur son blog, avec un tout autre enthousiasme. Lui qui a refusé la nationalité française, voilà qu'il se trouve un point commun avec son récent compatriote : il évoque, avec une délicieuse ironie « les insoutenables exactions fiscales de l'État français », qui ont offensé l'acteur, et lui ouvre grand les bras. 

 

Et de l'inviter à se rendre le 31 janvier prochain, comme tous les 31 de chaque mois, à 18h, pour rejoindre la manifestation de soutien pour l'article 31 de la Constitution de la Fédération de Russie. Cet article garantit le droit aux réunions publiques et au rassemblement pacifique, un élément sacrément mis à mal par le pouvoir en place. 

 

« Nous vous attendons, Gérard ! Si je ne me trompe pas, vous avez joué dans un des grands films sur la révolution française, incarnant Danton ? Voici pour vous, ami français, une invitation à jouer un véritable rôle historique de défenseur de la liberté russe. » Probablement l'occasion d'évoquer, à demis-mots, les amitiés de l'acteur, parfois douteuses, avec des dictateurs et autres proches de Poutine.

 

On notera également l'appel d'autiste sans frontières, qui sollicite l'auteur avec un tract sans ambages. « Les 150 millions d'euros d'impôts versés par Gérard Depardieu, c'est pratiquement l'équivalent du 'plan autisme' mis en place par le gouvernement, qui était de 200 millions d'euros entre 2008 et 2011 », expliquait Florent Chapel, sur Europe1