Depardieu : le danger ? C'est l'homme qui veut remplacer Dieu

Camille Cornu - 26.11.2015

Edition - Société - Gérard depardieu - autobiographie - innocent


La semaine dernière paraissait au Cherche-Midi l’autobiographie de Gérard Depardieu, Innocent. Il s’y exprime sur la société, son rapport à Poutine, à la France, mais aussi à la religion. Le livre a naturellement été écrit bien avant les attentats, mais il rappelle sa propre conversion à l’Islam, il y a 50 ans. Si sa pratique religieuse n’avait duré que deux ans, il en garde un grand respect pour la foi et en profite pour rappeler que « le vrai danger, c’est quand l’homme se met à mal interpréter les textes sacrés ». 

 

 

 

 

Cette semaine, l’Express livre une interview de Depardieu, et y dévoile quelques feuilles de son autobiographie. Il y rappelle notamment qu’après son arrivée à Paris, en 1965, il s’est converti à l’Islam en 1967 après avoir été bouleversé par un concert de la chanteuse Égyptienne Oum Kalthoum. Pendant deux ans, il fréquentait la grande mosquée de paris, et faisait la prière cinq fois par jour. 

 

II n’a pas continué cette pratique, mais n’a pas pour autant arrêté de défendre l’Islam, dénonçant les dérives et la manipulation auxquels l’interprétation des textes peut mener : « Le vrai danger, c’est quand l’homme avec toute son arrogance, sa perversité et son ignorance se met à interpréter les textes sacrés dans le seul but, pas forcément conscient, de se mettre à la place de Dieu (...) Là commence la manipulation ». 

 

Il s’y explique également sur tout ce qui a pu créer la controverse autour de sa personnalité ces dernières années, notamment ses excès d’alcool qu’il justifie par l’ennui, ou encore son rapport à Poutine, qu’il ne renie pas : « On me reproche de fréquenter Poutine, mais j’aurais trouvé beaucoup plus malsain de fréquenter les Kennedy et leur entourage ».  

 

Concernant son rapport général à la politique, il exprime son désenchantement quant aux idéaux français de liberté et d’égalité, qui ne seraient plus que des « utopies » : « Les gens sont manipulés, fliqués, on sait tout d’eux ». Selon lui, l’« esprit politique » serait néfaste, rendant l’homme « chaque jour un peu plus con ». 

 

Lors d’un passage au festival premier plan il y a quelques mois, il donnait son avis sur les attentats de Charlie Hebdo et précisait « plaindre autant les musulmans que les victimes » : 

 

 

Gérard Depardieu sera présent sur le plateau de la grande librairie le 26 novembre.

 

 


Pour approfondir

Editeur : Le Cherche Midi
Genre : cinema,...
Total pages :
Traducteur :
ISBN : 9782749148892

Innocent

de Gérard Depardieu

Gérard Depardieu se met à table. Après avoir raconté son enfance et ses débuts au cinéma dans Ça s'est fait comme ça (XO, 2014), il nous ouvre ici son regard sur le monde d'aujourd'hui. Le cinéma, la politique, la religion, les médias, les femmes, la France, la Russie, les dictateurs, les accusations dont il est l'objet, Depardieu, toujours scandaleux, n'esquive rien, ne ménage personne et se livre à coeur ouvert. Il évoque également " un autre temps ", celui de ses amitiés avec Michel Simon, Jean Carmet, Jean Gabin ou encore Barbara. C'est, en forme de bilan, l'expérience de toute une vie que nous offre ici ce monstre sacré, une vie à nulle autre pareille qui, de Châteauroux, l'a mené sur les routes du monde entier, dans une quête inlassable de rencontres, d'authenticité et d'émerveillements.

J'achète ce livre grand format à 16.80 €