Depuis 10 ans, il vivait en volant et revendant des livres en librairie

Florent D. - 29.02.2016

Edition - Barnes Noble - voler revendre livres - criminel prison


Il y a les roublards et les petits malins : durant plus de 10 ans, celui-ci s’est efforcé de voler des ouvrages en librairie, et de les revendre. Un moyen intéressant de gagner sa vie, en se sentant l’âme d’un libraire. Sauf que James Stewart, 63 ans, commencera en mai prochain une peine de 21 mois de prison... 

 

Cops and Robbers (guardie e ladri)
Niccolò Caranti, CC BY SA 2.0
 

 

Pour avoir dérobé durant 10 ans des ouvrages dans des librairies Barnes & Noble située à Peoria, Phoenix et Denver, James Stewart pouvait écoper de 27 à 33 mois. Entre 200 et 2013, il se fournissait chez le libraire pour pouvoir revendre le produit de son larcin – qui était son unique source de revenus. 

 

Dans un premier temps, Stewart passait par eBay pour ses reventes. Ce n’est qu’en 2011 qu’une enquête menée en interne par B & N remarque un fait étrange : un grand nombre de commentaires étaient publiés autour de nouveautés et de livres neufs depuis son profil. À partir de là, le doute s’est immiscé un peu partout. 

 

Après enquête plus approfondie, les autorités ont remonté la piste de Stewart : les commentaires liés aux ventes de livres laissaient de vilaines traces, et correspondaient aux vols. D’autant que les livres dérobés étaient principalement des manuels médicaux, très coûteux. Si l’on n’a pas été en mesure de juger l’ampleur des sommes gagnées. Toutefois, entre 2011 et 2013, on estime à 229.269 $ les pertes pour les librairies. 

 

(via PJ Star)




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.