Depuis les étoiles, la performance poétique du spationaute Thomas Pesquet

Orianne Vialo - 26.07.2016

Edition - Société - thomas pesquet poésie - astronaute poésie expérience - thomas pesquet performance


Le spationaute français Thomas Pesquet va se livrer à un exercice qui lui est totalement étranger lors de son prochain voyage dans l’espace, prévu pour la mi-novembre. L’ingénieur en aéronautique va se plier à une performance poétique dans l’espace, expérience imaginée par l’artiste contemporain américain Eduardo Kac. 

 

Thomas Pesquet, qui réalisera l'expérience Télescope intérieur

 

 

Dans un peu moins de quatre mois, l’astronaute va devoir rejoindre la Station spatiale internationale (ISS). C’est dans ce contexte très particulier, et quelque peu incongru que l’homme va tenter de mettre en œuvre une performance des plus originales. Intitulée Télescope intérieur, cette performance « renverra à la fois à l’observation lointaine et à l’introspection » expliquait Thomas Pesquet à l’AFP.

 

Pour mettre à bien l’expérience, il faudra qu’il découpe et qu’il plie des feuilles de papier pour que le mot « moi » flotte en apesanteur dans la Station spatiale internationale. L’artiste et l’ex-pilote de ligne se sont rencontrés à Cologne (Allemagne), au Centre européen des astronautes. C’est à ce moment que Eduardo Kac a montré toute la marche à suivre à Thomas Pesquet. 

 

Selon l’Observatoire de l’espace, l’artiste est également l’auteur d’un « manifeste de la poésie spatiale » dans lequel il estime que « la poésie pourra se déployer sous de nouvelles formes lorsque le langage sera libéré des contraintes de l’apesanteur » 

 

« J’aime bien l’idée de laisser de la place dans l’ISS à autre chose qu’à la technique et à la science » confie l’astronaute de l’Agence spatiale européenne (ESA). « Ce n’est pas moi qui ai créé cette performante. Je ne suis pas capable d’inventer des choses comme cela. Mais j’en suis le vecteur. Les astronautes sont un peu les ambassadeurs de la Terre. Il faut représenter un peu tout le monde, pas juste les scientifiques » a-t-il poursuivi. 

 

D'autres oeuvres d'Eduardo Kac : 

 

 

 

via AFP