Derrière 'Propriété intellectuelle', se camoufle un désir de tromper

Clément Solym - 06.12.2010

Edition - Société - propriété - intellectuelle - stallman


Richard Stallman est connu, et plus vraiment à présenter, dans le monde du Libre. À l'origine du projet GNU et de la licence publique générale GNU, ou GPL, il a participé à la démocratisation du terme Copyleft. Une chose qui résonne fortement avec les derniers événements houellebecquiens... (notre actualitté)

Dans une conférence-rencontre, « Garantir les libertés publiques pour préserver les biens communs », Richard Stallman intervenait sur la notion, la définition et la problématique de l'expression « Propriété intellectuelle ». « Cette chose n'existe pas, voici la confusion », assure-t-il. Et dans ce cas, remplacer le nom ne suffit pas, puisqu'il n'est rien qui soit identifiable à ce que l'expression désigne.

Pour le généticien Albert Jacquard, réagissant à ces propos, l'idée de propriété intellectuelle revient à parler de l'arc-en-ciel. « C'est un objet dont on peut dire "Je l'ai perçu", mais qui n'existe pas. » Et les problématiques liées à cette manifestation interviennent lorsque l'on tente de légiférer sur qui a vu l'arc-en-ciel en premier, à qui appartient-il, etc.

« Autrement, dit, derrière le mot propriété intellectuelle, se camoufle au fond le désir de tromper. »

Au-delà de ce que cette assertion peut avoir de provocant, la vidéo est réellement passionnante... Un entretien réalisé par Libre Accès.