Des amis : un roman nord-coréen qui lève le voile sur un pays coupé du monde

Clément Solym - 01.09.2011

Edition - Les maisons - des - amis - maurus


Lire des romans français, on peut le faire librement et très simplement vu la quantité de publications faites lors de cette nouvelle rentrée littéraire. Mais découvrir un roman nord-coréen qui nous permet de s’immiscer par la petite porte dans ce pays coupé du monde, voilà déjà une expérience moins commune.

C’est précisément cette découverte que vous propose de faire les éditions Actes Sud en proposant une traduction d’un roman paru en 1988 en Corée du Nord et signé Baek Nam-Ryong : Des Amis (Actes Sud, 256 pages, 21,80 €). Traduit par Patrick Maurus, directeur de la collection Lettres coréennes chez Actes Sud et maître de conférence à « Langues O », cet ouvrage nous plonge dans l’enquête que doit mener un juge suite à la demande de divorce exercée par une cantatrice souhaitant se séparer de son mari ouvrier, rapporte l'AFP.


En Corée du Nord, divorcer n’est pas un acte anodin. Il impacte la vie privée comme la vie publique et la justice doit alors évaluer le rapport entre risque social et dissension familiale. Ce n’est pas ici un roman qui entend dénoncer le régime en place. Même si l’auteur a dû se défendre face à des portraits peu reluisants de certains cadres politiques, il entend avant tout enseigner la vertu, valeur première que doit transmettre la littérature en Corée du Nord.

A l’origine de cette traduction, on retrouve donc Patrick Maurus et c’est lors d’un de ses déplacements en Corée du Sud qu’il est tombé par hasard sur ce roman. Il lui aura fallu ensuite quelques années pour rencontrer l’auteur, né en 1949 et pouvoir entreprendre un travail de traduction.

D’abord ouvrier pendant dix ans Baek Nam-Ryong s’est ensuite orienté vers l’écriture. Auteur d’une vingtaine d’ouvrages, il appartient à la très officielle Société des écrivains de la Corée du Nord.