Des archives du philosophe Wittgenstein exhumées

Clément Solym - 27.04.2011

Edition - Société - wittgenstein - archives - equations


L'homme qui revendiquait son droit à ne pas porter de cravate vient de dévoiler une nouvelle facette de sa personnalité complexe. Et affirme que Ludwig Wittgenstein était indéniablement un puissant philosophe, mais également un esprit passablement tourmenté.

Le professeur Arthur Gibson de l'université de Cambridge vient de mettre au jour des archives - près de 170.000 mots couchés sur le papier - durant les trois dernières années. Des documents qui avaient disparu de la circulation dans le courant de la Seconde Guerre mondiale.


Et à ces textes s'ajoute une somme d'équations mathématique - ainsi que plusieurs apports significatifs sur sa relation avec Francis Skinner, qui fut son secrétaire. Des documents sidérants assure l'universitaire, qui plongent directement dans l'esprit de Wittgenstein, et révèlent tous ses processus de pensée et de réflexion.

L'histoire de ces archives résulte d'une anecdote cruelle : Skinner, décédé à l'âge de 29 ans et atteint de la polio, avait été emmené à l'hôpital après une crise grave. Mais du fait des bombardements, une centaine de blessés sont arrivés au même moment, et Skinner, oublié durant 16 heures dans un couloir, est mort sept jours plus tard. Emportant avec lui le secret de ces archives, que Wittegenstein lui avaient dictées.

De quoi provoquer qui plus est une dépression nerveuse chez le philosophe. Le professeur Gibson a mis à jour ces documents, avec notamment cette « série de milliers de calculs mathématiques, où Wittgenstein examine le petit théorème de Fermat. C'est une série extraordinaire, et même bizarre, autant qu'originale de calculs ».

« Les archives montrent que des problèmes imprévus et révolutionnaires nous attendent encore dans la philosophie de Wittgenstein, de même que des connaissances scientifiques que nous pensions, mais à tort, déjà connaître. »

(via Guardian)