Des auteures partagent les remarques les plus sexistes entendues de leur carrière

Bouder Robin - 19.04.2017

Edition - Société - sexisme livres femmes - auteures commentaires sexistes - sexisme écrivaines


« Vos livres sont vraiment bons ! Je pensais que vous étiez un homme. » Non, ce n'est pas une plaisanterie de mauvais goût. Ce genre de phrases est régulièrement entendu par les femmes qui écrivent et publient leur travail. Aujourd'hui, elles s'unissent sous le hashtag #ThingsOnlyWomenWritersHear pour partager sur Twitter leurs mauvaises expériences.

 

Des auteures partagent les commentaires les plus sexistes entendus dans leur carrière

Joanne Harris - byronv2 (CC BY-NC 2.0)

 

C'est Joanne Harris, l'auteure de Chocolat, qui a initié le mouvement. Elle raconte qu'étant en tournée pour son roman, elle avait été prise pour un agent publicitaire et totalement ignorée par l'un de ses collègues, qui avait malencontreusement félicité son éditeur à sa place.

 

Joanne Harris a continué de raconter des anecdotes sur Twitter, ainsi que les questions idiotes qu'ont pu lui poser ses lecteurs, ponctuées d'un très explicite : #ThingsOnlyWomenWritersHear.

Un hashtag repris par la suite par plusieurs écrivaines ayant elles aussi subi des discriminations, illustrant parfaitement le sexisme qui entoure le milieu de l'écriture. Un deuxième hashtag, #WhatWoCWritersHear, a été lancé pour parler plus spécifiquement des femmes de couleur.

 

Un mouvement qui ne fait pas de mal, lorsqu'on sait que les femmes auteurs sont bien moins souvent récompensées pour leur travail que leurs homologues masculins, et que leurs livres sont presque systématiquement catégorisés « romans pour femmes ».