Des auteurs chrétiens qu'Amazon censure dénoncent des livres de pédophilie

Nicolas Gary - 02.09.2019

Edition - International - auteurs chrétiens - Amazon censure - pédophilie livres censure


Depuis des mois, le secteur Livres religieux connaît une embellie qui ne se dément pas : les éditeurs américains observent des croissances à deux chiffres, que ce soit d’un trimestre ou d’un semestre à l’autre. Et se régalent alors les vendeurs en ligne, Amazon en tête de liste.

jesus_3
James Shepard, CC BY 2.0
 

Avec 238 millions $ sur le premier semestre 2019, les éditeurs spécialisés bichent : certes le secteur religieux n’est pas le plus important – jeunesse et Young Adult pèsent 919 millions $. Cependant, il affiche une croissance de 11,4 % en regard de l’année passée. 
 

Censure chez Amazon, un grand classique


La tendance a commencé au troisième trimestre 2018. Elle aurait pu être entravée par la guerre commerciale que Donald Trump mène contre la Chine, mais finalement le secteur échappera aux droits de douane de 10 %. Le fait que les livres soient imprimés en Chine pouvait en effet les soumettre aux nouvelles taxes que l’administration Trump entend imposer…

Amazon, qui devrait se contenter de se frotter les mains, verse dans la censure. En effet, les ouvrages d’Anne Paulk, psychologue catholique, ont été retirés de la vente. Des livres qui traitaient de l’homosexualité, à travers le prisme religieux catholique – et pas vraiment dans son approche la plus tolérante du “Aimez-vous les uns les autres”… 

Un autre auteur, Joe Dallas, avait été victime de cette censure : ses livres proposent des analyses psychologiques pour soigner les femmes qui se sentent attirées… par d’autres femmes. À l’époque, c’est une campagne menée par un certain Rojo Alan, citoyen britannique, qui avait sonné l’alarme. Il pointait des ouvrages offrant des méthodes de thérapies de conversion — ou comment guérir de son homosexualité
 

Le lobby LGBT accusé de pervertir la nation


La dimension homophobe des ouvrages dénoncés avant tout, signés Joseph Nicolosi, et vendus par son fils, sautait aux yeux. Le fait qu’il se trouve désormais des auteurs qui se revendiquent catholiques parmi les victimes de cette censure devient nouveau.

Joe Dallas avait dans un premier temps accusé le lobby LGBT. Selon lui, le mouvement a acquis un pouvoir politique puissant, qui parviendra à convaincre qu’il est dangereux de dire aux homosexuels qu’ils peuvent changer. « Ensuite, ils convaincront que le fait de nommer “homosexualité ‘comme un péché est dangereux. » Et en dernier lieu, le gouvernement imposerait aux pasteurs ce qu’ils peuvent ou ne peuvent pas dire.
 
Mais devant un lobbying, un autre s’est monté : les auteurs chrétiens revendiquent désormais leur droit à exister, vendre et soutenir les propos qu’ils souhaitent. Car si Dieu a créé des hommes et des femmes, ce n’est hélas pas à lui qu’on rend des comptes, mais à ceux qui s’instaurent détenteur de sa parole et de sa sagesse… 

Le réseau Restored Hope — dont Anne Paulk est la directrice et Joe Dallas le conseiller pastoral — cherche à renverser la vapeur, considérant qu’Amazon applique un deux poids deux mesures, aux ouvrages qu’il commercialise. En effet, ils se disent victimes — à juste titre — de la censure du cybermarchand, alors que dans le même temps, des ouvrages ouvertement pédophiles seraient toujours commercialisés.
 

Quand la pédophilie s'emmêle...


Dans le Chritian Post, dont l’orientation ne souffre aucun malentendu, ils se plaignent ainsi d’une discrimination injuste. Et d’inventorier tout un ensemble de titres qui évoqueraient, ou voire vanteraient la pédophilie, d’après eux. 

« Il est consternant qu’Amazon ait interdit des livres expliquant comment on peut lutter contre l’attirance non souhaitée vers des personnes de même sexe —, et ce, pour surmonter ses sentiments et vivre pleinement sa sexualité suivant les critères bibliques. Et pourtant, il ne se soucie pas de vendre des livres célébrant le genre de déviance dont Jeffrey Epstein a été accusé. »

Jeffrey Epstein, aux États-Unis, fut l’affaire de pédophilie du siècle, où le milliardaire profitait d’une île pour des orgies — l’endroit avait été baptisé Pedophile Island. Tout un programme… Ce scandale continue d'éclabousser des pesonnalités à l'international, mais a surtout profondément marqué les esprits outre-Atlantique.

Le fils de Joseph Nicolosi, au moment de la vindicte contre les ouvrages de son père, avait diffusé un communiqué. « L’interdiction de ces livres par Amazon fait passer l’idéologie radicale LGBT avant un principe scientifique établi, sur la manière dont les gens peuvent en finir avec l’homosexualité. C’est anti-choix, anti-science et anti-américain. »

Rappelons que les thérapies de conversion sont encore loin d’être des méthodes unanimement approuvées, et qu’elles ont, à ce jour, fait plus de dégâts que de bienfaits.


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.