Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Des auteurs versent 180.000 £ aux victimes de l’incendie de la Grenfell Tower

Laurène Bertelle - 14.07.2017

Edition - International - incendie Grenfell tower - Authors for Grenfell - auteurs humanitaire


Quelques jours après l'incendie qui a ravagé la Grenfell Tower à l'est de Londres, auteurs, artistes et internautes se sont mobilisés pour récolter plus de 180.000 £ afin de venir en aide aux familles des victimes. La vente aux enchères Authors for Grenfell a notamment réuni Margaret Atwood, Philip Pullman, Stanley Tucci, Harriet Reuter Hapgood et E.L. James.

 

Horrifying sight, Grenfell Tower

La Grenfell Tower après l'incendie (TJStamp, CC BY 2.0)


 

Le 14 juin dernier, un incendie ravageait la Grenfell Tower à Londres, faisant état d'environ 80 morts. Touchés par la situation des familles des victimes et souhaitant s’impliquer pour les aider, de très nombreux auteurs et autres acteurs du monde de l'édition ont participé à l’organisation de la vente aux enchères Author for Grenfell.

 

Cette vente a été mise en place par Harriet Reuter Hapgood, auteure de La racine carrée de l’été (publié par Pocket Jeunesse dans une traduction de Juliette Lê), Sara Barnard, auteure de Un événément digne d’intérêt (éditions Casterman, traduction d’Antoine Pinchot) et Molly Ker Hawn, agent de la Bent Agency. Ouverte du 19 au 27 juin, la vente aux enchères consistait à récolter de l’argent en échange de contreparties proposées par diverses personnalités.
 

Une mobilisation pour éveiller les consciences

 

Parmi les quelques 600 lots vendus, The Bookseller relève par exemple un tea time avec l’acteur et scénariste David Walliams pour 12.000 £, une séance photo avec le photographe Rankin pour 5000 £ ou un déjeuner avec Jonny Geller, PDG de l’agence Curtis Brown pour 3000 £, sans oublier de très nombreux livres dédicacés.

 

Mais la vente la plus notable reste celle de Philip Pullman : l'auteur avait proposé aux internautes de choisir le nom d'un des personnages de son prochain roman. James Cléments, professeur, avait tout d'abord fait une première enchère à 1 500 £ en proposant le nom de Nur Huda el-Wahabi, en hommage à l'une de ses élèves ayant péri dans l’incendie. Plus de 400 personnes ont surenchéri pour défendre cette idée, et la vente s’est terminée à 33 720 £. Le nom de la jeune fille apparaitra donc dans le deuxième volet de la saga Book of Dust, tandis que le premier tome, La Belle Sauvage (titre original en français), sera publié en octobre prochain aux éditions Penguin Random House.

 

 

D’autres artistes et grands noms du monde du livre se sont également impliqués, comme Margaret Atwood, E.L. James ou Stanley Tucci. 

 

Au total, ce sont plus de 180.000 £ qui ont été récoltés, soit 30.000 £ de plus que prévu à la fin de la vente, puisque certains ont souhaité donner plus que ce qu'ils devaient. Tous les dons seront reversés au British Red Cross London Fire Relief Fund.

 


Cette vente aux enchères était une façon de lever des fonds, bien sûr, mais aussi d’attirer l’attention du gouvernement, qui, selon Molly Ker Hawn, n’est pas à la hauteur et n’apporte pas l’aide nécessaire aux victimes. 
 

« J’espère que nous avons non seulement récolté de l’argent, mais aussi ouvert les yeux des gens sur la façon dont les survivants de la Grenfell Tower sont traités », a annoncé Molly Ker Hawn à The Bookseller. « Je suis si reconnaissante de la générosité des donateurs, enchérisseurs et bénévoles, mais ce que nous avons fait est très peu comparé à ce que les survivants de la Grenfell Tower ont perdu, et vont perdre, si l’état continue de les délaisser. »