Des aveugles manifestent devant la Guilde des auteurs

Clément Solym - 08.04.2009

Edition - Société - kindle - manifestation - protester


Regroupés devant le siège de la Guilde des auteurs, plusieurs manifestants ont ainsi hier témoigné de leur mécontentement après que la fonction de synthèse vocale a été supprimée par Amazon sur le Kindle 2. Cet arrêt faisait suite à la demande de l'Authors Guild, qui avait estimé qu'elle violait le droit d'auteur en permettant qu'un livre numérique soit lu par une machine, sans qu'Amazon se soit acquitté des droits inhérents.

La National Federation of the Blind avait lancé un appel à la manifestation, dont son président, Marc Maurer, a résumé les motivations. Face aux 260.000 ebooks que propose Amazon, les 50 ou 60.000 livres disponibles dans les bibliothèques pour les aveugles deviennent dérisoires et ainsi, la fonctionnalité du Kindle présentait un avantage énorme.

Lundi, il évoquait également une « discrimination flagrante », qui prive les aveugles de profiter des livres électroniques, et dont les éditeurs et auteurs sont tenus pour responsables en partie.

Parmi les slogans, on pouvait entendre : « Stop the greed, we want to read. » (Arrêtez la cupidité, nous voulons lire) attestant de la grogne générale, à laquelle s'était joints, à New York, l'American Association of People with Disabilities [NdR : association des handicapés] ainsi que la Reading Rights Coalition.

Face à eux, la Guilde n'a su que se rétracter et camper sur un discours déjà vieux, affirmant que plusieurs solutions étaient disponibles, notamment une exception aux lois sur le droit d'auteur, permettant aux aveugles d'accéder à des ouvrages audio. Les quelque 150 ou 200 manifestants qui se tenaient devant la Guilde loucheraient plutôt vers le retour de la fonctionnalité du Kindle 2.

Amazon n'a pas souhaité faire de déclaration. Et pour cause...