Des conditions de travail effarantes chez Amazon UK

Clément Solym - 16.12.2008

Edition - Société - Amazon - conditions - travail


Un journaliste du Times a eu, comme d'autres en leur temps, l'occasion de se rendre dans l'énorme entrepôt de Bedfordshire, en Angleterre, où Amazon dispose de son espace de stockage. Et le rapport qu'il en a rapporté est plutôt consternant.

Les conditions de travail des salariés seraient drastiques et c'est le moins que l'on puisse dire. Concernant les arrêts de travail, un employé, même s'il a en main une note dûment signée de son médecin n'aura pas le droit de prendre de congé maladie. S'il le fait tout de même, il prend un point de pénalité ; après six points, c'est la porte.

Pour transporter les colis à expédier, ces mêmes employés marcheraient jusqu'à 14 km par jour, afin d'apporter tel truc à tel endroit. Ça use, ça use, et Amazon ne vend toujours pas de chaussures...

Un système de prime a été mis en place et qui est définie par rapport aux quotas qu'une équipe peut réaliser : si un des membres de l'équipe n'atteint pas son quota, c'est toute l'équipe qui est pénalisée et personne ne touchera de prime.

Et les exemples se multiplient : deux pauses dans la journée de 15 et 20 minutes sont autorisées, mais les employés doivent demander la permission de se rendre aux toilettes. En fonction des changements d'équipes, il est tout à fait possible de se retrouver à travailler toute la semaine...

Un porte-parole d'Amazon, Allan Lyall, président des opérations, a confirmé le point portant sur les arrêts maladie. Il a ajouté qu'une personne « qui n'est pas prête à accepter de travailler de nombreuses heures ne devrait pas contracter d'emploi avec la société ».