Des contenus inédits et exclusifs dans les librairies

Xavier S. Thomann - 13.03.2013

Edition - Librairies - Amazon - Librairie indé - Contenu exclusif


Les librairies britanniques ont trouvé un moyen de se distinguer d'Amazon, pour conserver leurs clients, souvent attirés par les prix plus compétitifs proposés par le géant de l'internet. Dans ce combat de tous les instants pour ne pas disparaître, les libraires cherchent à offrir à leurs clients du contenu exclusif, qu'ils ne peuvent pas trouver sur Internet. 

 

 

Il faut bien sûr arriver à savoir si ce contenu en vaut la peine, en dépit de l'enthousiasme de l'article Melville House qui met en avant ces initiatives. Pour le moment, il ne s'agit pas de grand-chose, un chapitre en plus par ci, des informations en plus par là. Mais le concept pourrait se développer et éventuellement constituer un vrai plus pour les librairies, que ce soit des grandes chaines ou bien des libraires indépendantes. 

 

Cela a au moins le mérite d'être plus concret que des prises de parole pour énoncer de grands principes concernant la librairie. Les actes valent mieux que les paroles. En tout cas, l'impact est plus direct. 

 

Pour ce qui est de ces actions concrètes, on peut mentionner ce que fait la chaîne Waterstones, qui connaît par ailleurs un certain nombre de difficultés. La version du livre de Joanne Harris, Peaches for Monsieur Le Curé, contient ainsi un chapitre de plus pour ce qui est de l'exemplaire disponible en magasin (physique). 

 

Et Waterstones n'est pas le seul à exploiter cette idée. Alexander McCall Smith et Ian Rankin ont signé un accord avec Foyles pour fournir un peu de contenu exclusif. 

 

Toutefois, cela semble encore un peu insuffisant. Il faudrait peut-être songer à faire du contenu exclusif qui soit réellement indispensable. Mais on imagine mal un éditeur renier une part de ses ventes sur internent en mettant le dernier chapitre d'un livre uniquement dans les librairies. De même, peut-on vraiment concevoir un auteur d'envergure mondiale décider de boycotter Amazon ? Dans l'état actuel des choses, c'est fort peu probable.