Des critiques acerbes, oeuvre d'une campagne maveillante

Clément Solym - 29.11.2010

Edition - Société - commentaires - amazon - politique


Les rivalités entre auteurs, c'est commun. Et d'en voir certains faire leur promo en dénigrant leurs confrères sur Amazon, c'est devenu banal. Jusqu'à l'heure où la victime de commentaires acerbes se rebiffe.

Les critiques laissées par les utilisateurs sur Amazon posent problème depuis longtemps. Une belle campagne de communication organisée en faveur ou contre un auteur, cela se monte en deux temps, trois mouvements. Des organismes se sont spécialisés dans ce type de pratiques, et Amazon avait lui-même dû recruter des chroniqueurs pour rétablir l'équilibre...

Dans le cas de Rosie Alison, une salve de commentaires désagréables a entraîné une enquête pour déterminer si des éditeurs rivaux n'étaient pas derrière des critiques très violentes. Pour mémoire, Rosie a également la casquette de productrice, pour Warner, le studio qui a financé les films Harry Potter. Si, ça compte.

D'abord, son premier roman, The Very Thought Of You, était passé quasiment à la trappe des chroniques, mais depuis qu'un nouvel ouvrage a été en lice pour le prix Orange, catégorie fiction, cette année, les commentaires abondent. Méchamment. The Lacuna de Barbara Kingsolver, qui a remporté le prix cette année, a bénéficié de deux fois moins de critiques que le livre de Rosie, qui durant la seule journée d'hier, avait généré 119 commentaires.

Si bon nombre présentent un ouvrage de bonne facture, seize d'entre elles donnent la note minimum de 1 étoile, avec des réflexions particulièrement hostiles à l'oeuvre. Certes, on ne peut pas plaire à tout le monde, mais tout de même. Rosie s'est posé la question, et selon elle, ces commentaires ne sont pas vraiment naturels, rapporte le Daily Mail.

Après tout, pour 5000 £, un auteur peut se faire encenser ou descendre par une société qui s'occupe essentiellement de publier des avis sur les livres. En se rapprochant d'une autre société, spécialisée, elle, dans la protection de sa réputation sur internet, Rosie a été confortée dans son idée : les avis publiés sont clairement malveillants à son intention. Les dates et les libellés le confirmeraient.

Le même type que ceux dont Polly Samson, auteure de 48 ans, a été victime un peu plus tôt ce mois-ci, avec Perfect Lives.

Et l'on se souvient de cet historien d’Oxford qui avait préféré payer des dommages-intérêts à un confrère qu'il avait passablement incendié. Après l'avoir cocassement descendu dans les avis laissés sur Amazon... (notre actualitté)



Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.