Des étudiants français de plus en plus mobiles

Clément Solym - 04.06.2010

Edition - Société - étudiants - erasmus - français


Les pays de l’Union européenne font beaucoup depuis déjà plusieurs années pour harmoniser les systèmes de formation afin de favoriser la mobilité d’un pays à l’autre. Et l’on peut dire que les étudiants français savent en profiter.

Ainsi, grâce au programme Erasmus, ce sont 28 283 jeunes qui ont pu partir, pour quelques mois ou plus, dans un des 31 pays participant au programme. Ce chiffre s’inscrit en hausse de 9 % par rapport à l’année scolaire précédente.

Toutefois, si on le met en perspective des quelques 1,4 million d’étudiants français, cela reste une goutte d’eau. Mais, on progresse. Et, au niveau européen, ce sont tout de même les Français qui passent en tête concernant la mobilité des étudiants.

Sur l’effectif total de 28 283 départs, 4723 sont à mettre sur le compte de simples stages à l’étranger. Les autres sont partis au moins pour un trimestre dans un campus européen. L’Espagne apparaît comme la destination la plus prisée des étudiants, ce pays accueillant 22,4 % des jeunes bénéficiant du programme Erasmus. Viennent ensuite le Royaume-Uni, avec 18,7 % puis l’Allemagne à 12,1 %.

D’après Valérie Pécresse, ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, on remarque cependant une diversification des destinations sur ces dernières années. On note aussi que ces départs à l’étranger ne concernent plus uniquement des étudiants engagés dans un cursus long. Ce sont désormais également des jeunes préparant un BTS qui profitent, le temps d’un stage, de ces possibilités d’ouverture.

Pour le financement, les bourses Erasmus restent encore très faibles, à 200 euros par mois. Mais il existe une offre pléthorique émanant de différents organes publics que l’on peut associer à cette première aide. Une réflexion est en cours pour mettre en place un guichet unique, ce qui rendrait les offres bien plus lisibles et donc plus attractives.